GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Avril
Jeudi 19 Avril
Vendredi 20 Avril
Samedi 21 Avril
Aujourd'hui
Lundi 23 Avril
Mardi 24 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Egypte: Ahmed Chafik, l'ex-Premier ministre et candidat, expulsé des Emirats

    media Capture d'écran d'une vidéo fournie par l'assistant de l'ancien Premier ministre Ahmed Chafik, le 29 novembre 2017, le montrant en train de parler depuis les Emirats arabes unis. AHMED SHAFIQ AIDE / AFP

    L'ancien Premier ministre égyptien, le général Ahmed Chafik, a été expulsé samedi soir 2 décembre des Emirats Arabes Unis vers l'Egypte où il est arrivé tard dans la nuit. Il avait annoncé il y a quelques jours sa volonté de se présenter à l'élection présidentielle de 2018. Ahmed Chafik a gagné son domicile dans un nouveau quartier résidentiel dans l'est du Caire.

    Avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti

    L'annonce par le général Chafik de sa candidature à la présidentielle de 2018 avait surpris en Egypte.

    Le général, qui avait été le dernier Premier ministre de l'ancien président Hosni Moubarak, avait perdu de peu lors du second tour de la présidentielle de 2012 face au candidat Frère musulman Mohamed Morsi.

    Il avait quitté l'Egypte pour les Emirats Arabes Unis peu de temps après. Il avait ensuite été poursuivi en justice pour abus de biens sociaux et accusé par le président Morsi de conspirer pour le renverser.

    Malgré la destitution de Morsi et le non-lieu dans son procès, l'ancien commandant de l'armée de l'air avait préféré rester aux Emirats qui lui avaient accordé un asile doré avec sa famille.

    Les choses se sont gâtées quand le général a déclaré sur la chaîne qatarienne al-Jazeera que les Emirats lui interdisaient de quitter leur territoire pour mener sa campagne présidentielle. Accusé « d'ingratitude », il avait eu 48 heures pour quitter les Emirats. Samedi, il a été expulsé à bord d'un avion spécial.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.