GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Octobre
Lundi 15 Octobre
Mardi 16 Octobre
Mercredi 17 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 19 Octobre
Samedi 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Budget italien: l'Union européenne demande des «clarifications» à Rome (Commission)
    Moyen-Orient

    Jérusalem: Nasrallah appelle le Liban à manifester contre l’annonce de Trump

    media Hassan Nasrallah, a appelé jeudi 7 décembre à un rassemblement afin de protester contre la reconnaissance officielle de Jérusalem comme capitale d'Israël. Handout / AL-MANAR TV / AFP

    Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a appelé jeudi 7 décembre à un rassemblement populaire lundi 11 décembre dans la banlieue-sud de Beyrouth, afin de protester contre la reconnaissance officielle de Jérusalem comme capitale d'Israël par le président Donald Trump mercredi.

    Avec notre correspondant à Beyrouth,  Paul Khalifeh

    Dans un discours aux relents catastrophistes, le chef du Hezbollah a qualifié la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël, de « nouvelle déclaration Balfour » visant à liquider la cause palestinienne.

    « Il s’agit d’une insulte pour des centaines de millions de musulmans et de chrétiens et la ville sacrée a été bradée au profit d'un Etat sioniste artificiel », a regretté Hassan Nasrallah. « Nous sommes devant une agression américaine contre Jérusalem, ses habitants et son identité », a-t-il ajouté.

    Le chef du Hezbollah a appelé les Libanais de tous bords, mais aussi les Palestiniens du Liban, à manifester lundi dans son fief de la banlieue sud de Beyrouth contre la décision de Donald Trump.

    Hassan Nasrallah a demandé à tous les pays arabes de rompre leurs relations officielles et leurs liens secrets avec l’Etat hébreu et les a exhortés à annoncer la fin du processus de paix. « Les Palestiniens doivent être armés », a-t-il martelé, appelant ces derniers à lancer une nouvelle intifada pour « libérer Jérusalem et toute la Palestine ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.