GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Février
Vendredi 16 Février
Samedi 17 Février
Dimanche 18 Février
Aujourd'hui
Mardi 20 Février
Mercredi 21 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Israël annonce la conclusion d'un contrat gazier «historique» avec l'Egypte
    • Syrie: dix-huit civils ont été tués dans des bombardements du régime dans la Ghouta orientale (OSDH)
    • Irak: vingt-sept combattants progouvernementaux ont été tués dans un guet-apens du groupe Etat islamique (communiqué)
    • France-nucléaire: les salariés de Fessenheim en grève pour un meilleur plan social dans le cadre de la fermeture du site
    • Enquête russe: Il n'y a «aucune preuve» d'ingérence de Moscou dans l'élection américaine (Kremlin)
    Moyen-Orient

    Irak: la vengeance des Yézidis après la déroute de l’Etat islamique

    media Combattante yézidie au sud de Mossoul (Irak), le 10 novembre 2016. REUTERS/Alaa Al-Marjani

    2017 fut l'année de l'effondrement territorial du groupe Etat islamique qui a perdu les régions qu'il contrôlait en Syrie et en Irak. Une défaite militaire suivie d'actes de vengeance comme en témoigne une enquête de l'organisation de défense des Droits de l'Homme, Human Rights Watch.

    Lorsque le groupe Etat islamique contrôlait le nord de l'Irak, des membres de la minorité yézidie ont été assassinés et plusieurs milliers de femmes yézidies ont été contraintes à l'esclavage sexuel. Les jihadistes vaincus, des actes de vengeance ont eu lieu ces derniers mois visant notamment des tribus sunnites irakiennes accusées d'avoir collaboré avec le groupe Etat islamique.

    « Il y a juste un an, j’étais avec un groupe des anciens, des Yézidis, qui m’ont dit qu’ils avaient une liste de gens et de tribus, et qu’ils allaient les tuer quand ils en  auront la possibilité », témoigne Belkis Wille qui travaille pour Human Rights Watch en Irak.

    Cinquante-deux membres d'une tribu ont soudainement disparu

    C'est probablement ce qui s'est passé en juin dernier lorsque 52 membres d'une tribu irakienne ont soudainement disparu. Selon des témoins, ces hommes, femmes et enfants ont été assassinés par des miliciens yézidis d’après une enquête de l'organisation de Défense des Droits de l'Homme, Human Rights Watch. « Maintenant dans les régions yézidies, ce sont les milices yézidis qui sont présentes pour protéger leurs citoyens, et ces milices ont le soutien du gouvernement de Bagdad », poursuit Belkis Wille.

    Human Rights Watch demande aux autorités irakiennes d'enquêter sur cette affaire et d'empêcher les actes de vengeance entre communautés.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.