GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 20 Janvier
Dimanche 21 Janvier
Lundi 22 Janvier
Mardi 23 Janvier
Aujourd'hui
Jeudi 25 Janvier
Vendredi 26 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Liban: les réfugiés syriens toujours aussi nombreux à Beyrouth

    media Des réfugiés syriens dans un jardin public à Beyrouth. REUTERS/Jamal Saidi

    Au Proche-Orient, le nombre de Syriens enregistrés auprès du HCR, l'agence des Nations unies pour les refugies, a augmenté au cours de l'année 2017, mais pas partout. Au Liban, le HCR a récemment annoncé que le nombre de déplacés syriens est passé sous la barre du million, ce n'était pas arrivé depuis 2014. Ces chiffres sont toutefois contestés par Beyrouth, qui évalue les Syriens à plus d'un million et demi. Ils sont partout visibles dans les rues de la capitale. Reportage.

    De notre correspondante à Beyrouth, Laure Stephan

    Dans le quartier pauvre de Nabaa, aux portes de Beyrouth, des enfants syriens jouent dans la rue. Les réfugiés sont nombreux ici. Ils viennent de Raqqa, Homs, Alep. Certains pensent à rentrer en Syrie, à plus ou moins court terme, comme Ahmad, originaire de Raqqa. « Notre maison est détruite à cause de la guerre. Nous souhaitons que la guerre s'arrête dans tous les pays arabes. Je ne me vois pas vivre en Europe. On est habitués à vivre dans une ambiance arabe, comme ici. Mais à la fin, on veut rentrer chez nous, dans notre pays, en Syrie. Ça sera possible d'ici un an. »

    Des Syriens ont quitté le Liban

    Selon le HCR, si le nombre de réfugiés enregistrés a baissé, c'est parce que des Syriens sont repartis chez eux, et surtout, parce que d'autres ont quitté le Liban pour l'étranger. C'est le rêve de Turki, également originaire de Raqqa. « Mon frère était enregistré comme réfugié. Il a été réinstallé à travers le HCR au Canada. Notre situation ici est catastrophique. Si on était réinstallés à l'étranger, mes enfants seraient en sécurité et ils pourraient être instruits. Rentrer en Syrie? Je n'ai plus rien là-bas, où est-ce que je peux rentrer ? »

    Le HCR a cessé d'enregistrer les refugies syriens depuis 2015, et pour Beyrouth, les déplacés sont bien plus nombreux dans le pays.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.