GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 20 Avril
Samedi 21 Avril
Dimanche 22 Avril
Lundi 23 Avril
Aujourd'hui
Mercredi 25 Avril
Jeudi 26 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Syrie: les rebelles évacuent leurs dernières positions au sud-ouest de Damas

    media Vue générale de Damas, la capitale de la Syrie. (Image d'illustration) LOUAI BESHARA / AFP

    En Syrie, des sources de l'opposition et du régime ont affirmé que les rebelles avaient accepté d'évacuer leurs dernières positions au sud-ouest de Damas. Les combattants seraient transportés vers les provinces d'Idleb, au nord, et de Deraa, au sud.

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    Au terme d'une offensive lancée le 28 septembre, l'armée syrienne a repris une grande partie du terrain contrôlé par des groupes rebelles et jihadistes, au sud-ouest de Damas, dans un triangle stratégique situé entre la province méridionale de Quneitra, la frontière libanaise et le Golan syrien occupé par Israël.

    L'armée gouvernementale a reconquis 80 des 120 kilomètres carrés, qui étaient aux mains des rebelles et des jihadistes, depuis l'année 2012. Les sources de l'opposition ont reconnu les avancées de l'armée syrienne, qui a repris, ces derniers jours, une série de collines, repoussant les rebelles dans leurs dernières positions, dans la localité de Beit-Jin, sur les flancs du mont Hermon. Ce sommet, qui culmine à 2 800 mètres, se situe à la frontière entre la Syrie et le Liban. L'extrémité méridionale de la montagne se trouve sous le contrôle d'Israël, depuis la guerre de 1967.

    Privés de profondeur géographique et de voies de ravitaillement, les rebelles ont accepté l'offre d'évacuation faite par l'armée syrienne. Les combattants seraient transportés vers la province d'Idleb, au nord, et celle de Deraa, au sud.

    Si l'évacuation se déroule comme prévu, les rebelles n'auront plus aucune présence dans la zone frontalière entre la Syrie et le Liban. Le projet israélien de créer une zone tampon le long du Golan, pour y éloigner le Hezbollah libanais, deviendrait ainsi irréalisable.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.