GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Juillet
Lundi 16 Juillet
Mardi 17 Juillet
Mercredi 18 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 20 Juillet
Samedi 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Egypte: colère et déception lors des funérailles de chrétiens tués à Hélouan

    media Des Egyptiens assistent aux funérailles de coptes tués lors d'une attaque, ce 29 décembre 2017, au Sud du Caire. Samer ABDALLAH / AFP

    Au moins huit chrétiens ont été tués ce 29 décembre 2017 dans la banlieue sud du Caire, lors d'une nouvelle attaque perpétrée par un jihadiste et revendiquée par l’Etat islamique. Les coptes, notamment, ont depuis un an été la cible de plusieurs attentats d'envergure. De quoi provoquer colère et déception.

    Avec notre correspondant en Egypte, Alexandre Buccianti,

    L’évêché copte orthodoxe de la banlieue de Hélouan a célébré ce vendredi 29 décembre 2017 au soir les funérailles collectives des 8 chrétiens tués le matin même dans une attaque terroriste contre l’église Mar Mina. Une attaque revendiquée par l’Etat islamique.

    Dans son oraison funèbre, l’évêque de la basilique de la Vierge n’a pas observé le discours diplomatique traditionnel de l’Eglise copte orthodoxe et a laissé filtrer une certaine colère : « Il faut qu’il y ait une prise de position décisive face à ce feuilleton de terreur. Le seul rôle de l’église est la prière et le soutien aux fidèles. Un rôle que l’église ne cherchera pas à dépasser. Mais il y a d’autres organismes responsables de l’enseignement, des médias et du renouvellement de la pensée religieuse de manière sérieuse. D’autres pays de la région ont progressé à ce niveau alors qu’en Egypte nous en sommes encore à tuer les gens ? Prenez garde ! Le danger ne concerne pas uniquement les coptes. C’est tout le pays qui risque d’être détruit. »

    Un discours qui reflète la déception de certains coptes. Des coptes qui soutenaient unanimement le président Sissi et qui pensaient qu’il allait rapidement mettre un terme aux exactions qu’ils subissaient. Des coptes commencent aujourd’hui à critiquer l’inaction du gouvernement sans pour autant contester le Rais.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.