GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Octobre
Samedi 20 Octobre
Dimanche 21 Octobre
Lundi 22 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 24 Octobre
Jeudi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: violents combats aux portes de la province d'Idleb

    media Sur cette photo prise le 29 décembre 2017 depuis un village au sud d'Idleb, de la fumée s'élève après des raids menés par l'aviation russe et celle du régime syrien. OMAR HAJ KADOUR / AFP

    De violents combats se déroulaient vendredi 29 décembre à la frontière de la province d'Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, entre l'armée gouvernementale et une coalition de rebelles et de jihadistes. Soixante-dix personnes ont été tuées depuis jeudi, dont une vingtaine de civils et un caméraman travaillant pour une chaîne de télévision pro-régime.

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    L'armée syrienne, appuyée par l'aviation russe, est à l'offensive au sud de la province d'Idleb, aux mains d'une coalition de groupes jihadistes alliés à des rebelles islamistes. Les troupes gouvernementales attaquent à partir de plusieurs axes, elles ont pris un certain nombre de villages sous un intense barrage d'artillerie et des raids massifs menés par l'aviation russe et celle du régime. Un chasseur-bombardier de l'armée syrienne avait été abattu cette semaine dans le secteur.

    Les pilonnages sont tellement violents que la prière musulmane du vendredi a été annulée dans plusieurs localités où les rebelles ont appelé les habitants par haut-parleurs à rester chez eux.

    Les combats ont fait des dizaines de morts dans les deux camps, ainsi qu'une vingtaine de civils.

    L'attaque de l'armée syrienne semble être le prélude à une offensive d'envergure dans le but de reprendre le contrôle de cette province. Le chef d'état-major russe, le général Valéri Guérassimov avait déclaré, mercredi, que 2018 serait l'année de l'anéantissement des jihadistes du Front al-Nosra, l'ancien nom de la branche d'al-Qaïda en Syrie.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.