GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Janvier
Vendredi 19 Janvier
Samedi 20 Janvier
Dimanche 21 Janvier
Aujourd'hui
Mardi 23 Janvier
Mercredi 24 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Comment l’Iran a renforcé son influence régionale malgré les pressions

    media Le président iranien Hassan Rouhani (à droite) serrant la main du Premier ministre irakien Haidar al-Abadi, en octobre 2017. HO / IRANIAN PRESIDENCY / AFP

    Il y a seulement quelques années, l'Iran était au ban des nations et entourée de toutes parts par des forces qui lui étaient hostiles. Notamment en Irak avec les forces américaines stationnées à l'époque dans ce pays, et avec l'Arabie saoudite, rivale traditionnelle de l'Iran qui accueille toujours des troupes américaines. Mais la guerre contre l'Etat islamique en Syrie et en Irak va tout changer.

    Tout le monde est pratiquement unanime : la victoire contre les jihadistes de l'Etat islamique, aussi bien en Syrie qu'en Irak, doit beaucoup aux forces iraniennes et à leur allié libanais, le Hezbollah.

    Sans les miliciens du mouvement libanais, proche de Téhéran, sans les milices iraniennes et les gardiens de la révolution en Irak, l'Etat islamique n'aurait pas été vaincu aussi rapidement.

    Et sans doute que la signature d'un accord sur le nucléaire iranien, en juillet 2015, avec la communauté internationale a favorisé cet état de chose.

    Le revers de la médaille pour ses rivaux, c'est que l'Iran dispose désormais d'une véritable autoroute partant de la capitale iranienne, traversant l'Irak et la Syrie et qui lui permet d'avoir un accès direct à la Méditerranée. Un cauchemar pour l'Arabie saoudite, son voisin et ennemi depuis des années.

    Cauchemars pour l’Arabie saoudite, les Etats-Unis et Israël

    Sans parler de l'influence iranienne au Yémen ou les rebelles chiites tiennent la majorité du territoire et qui fait qu'à présent, c'est le royaume saoudien qui fait figure d'encerclé.

    Un cauchemar aussi pour Israël, que le Hezbollah peut désormais menacer à partir du plateau syrien du Golan.

    Un cauchemar également pour les Etats-Unis, enfin, qui menacent régulièrement de déchirer l'accord sur le nucléaire iranien.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.