GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 21 Novembre
Vendredi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Iran: malgré l’appel au calme d’Hassan Rohani, les protestations continuent

    media Des étudiants manifestent à l'Université de Téhéran, en Iran, le 30 décembre 2017. AFP

    Quatre jours après le début des manifestations contre le pouvoir et les difficultés économiques qui ont touché de nombreuses villes de province et la capitale Téhéran, le président Hassan Rohani a pris la parole pour appeler au calme et rejeter les violences tout en prônant des espaces pour que les gens puissent exprimer leurs critiques. Des manifestations se sont cependant poursuivies ce dimanche 31 décembre dans plusieurs villes du pays, et les violences de la nuit ont fait 10 morts à l'échelle du pays, selon la télévision iranienne.

    Malgré l’appel du président Rohani et les mesures prises, des manifestations sporadiques ont eu lieu dimanche 31 décembre dans au moins une dizaine de villes de provinces où des manifestants ont attaqué des banques, des bâtiments publics et même des centres religieux. Ces manifestations semblaient moins importantes que celles de samedi soir.

    Deux personnes ont toutefois été tués par balles lors de protestations qui ont touché la ville d'Izeh dans le sud-ouest de l'Iran, a affirmé le député local Hedayatollah Khademi. Il a affirmé ne pas savoir si les tirs provenaient des manifestants ou des forces de l'ordre. Ces dernières font preuve de retenue malgré la violence de certaines manifestations. Le bilan total des violences nocturnes se monte lui à 10 morts, selon la télévision iranienne.

    Après la surprise des premiers jours, le pouvoir iranien a réagi face aux manifestations parfois violentes qui ont touché depuis jeudi dernier de nombreuses villes de province et dans une moindre mesure la capitale Téhéran.

    Mise en garde

    Le ministre de l’Intérieur a lancé une mise en garde contre les ceux qui utilisent la violence et créent des désordres en affirmant qu’ils allaient payer pour leurs actes.

    De même, le gouvernement a limité l’accès aux réseaux sociaux pour empêcher les manifestants et les groupes d’oppositions basés à l’étranger de les utiliser pour appeler à des rassemblements.

    Le président Rohani, tout en rejetant les violences, a tenté de calmer les esprits en affirmant qu’il fallait créer des espaces pour permettre aux gens d’exprimer leurs critiques et même manifester légalement. Le mouvement de protestation a, en tout cas, été très faible à Téhéran où plusieurs centaines de personnes seulement ont manifesté sur une population de plus de huit millions d’habitants.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.