GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 10 Novembre
Dimanche 11 Novembre
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Syrie: gros renforts de l'armée dans la banlieue de Harasta, au nord de Damas

    media Soldat syrien dans la province de Damas (photo d'archives). AFP

    De violents combats se déroulent dans la Ghouta orientale de Damas, où l’armée syrienne, appuyée par l’aviation russe, essaie de briser le siège d’une base des troupes gouvernementales dans la localité de Harasta, partiellement occupée ce week-end par les rebelles. Les combats ont fait des dizaines de morts.

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    Les rebelles se sont emparés d’une partie de la base de Harasta, au nord de Damas, où 200 soldats sont encerclés depuis trois mois. Cette avancée a permis aux groupes armés de se rapprocher davantage du centre de la capitale syrienne, poussant le régime à envoyer d’importants renforts, dont des unités d’élite de la Garde républicaine.

    Les troupes gouvernementales ont lancé mercredi 3 janvier une contre-offensive pour tenter de désenclaver la base assiégée, où sont positionnées des batteries d’artillerie. Les rebelles ont riposté par des contre-attaques en direction du siège de la municipalité. Des combats rapprochés se déroulent d’une maison à l’autre, alors que les aviations russe et syrienne mènent des raids intensifs pour tenter de repousser les rebelles et couper leurs voies de ravitaillement.

    Harasta est une localité importante, car elle surplombe l’autoroute Damas-Homs. Cette région fait partie de la zone de désescalade établie dans la Ghouta orientale de Damas, conformément à l’accord d’Astana, parrainé par la Russie et garanti par la Turquie et l’Iran.

    Mais les combats n’ont jamais réellement cessé dans cette vaste région qui s’étend du nord à l’est de la capitale syrienne. Les rebelles à la manœuvre à Harasta appartiennent essentiellement au groupe islamiste Ahrar al-Cham.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.