GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Janvier
Mercredi 17 Janvier
Jeudi 18 Janvier
Vendredi 19 Janvier
Aujourd'hui
Dimanche 21 Janvier
Lundi 22 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: une base militaire stratégique toujours assiégée par les rebelles

    media Un jeune homme contemple les immeubles en ruines de Misraba, dans la Ghouta, après un raid aérien, le 4 janvier 2018. REUTERS/Bassam Khabieh

    Le régime de Bachar el-Assad est à l’offensive dans le nord-ouest de la Syrie et également près de Damas. A quelques kilomètres seulement de la capitale se trouve une base militaire vitale pour les troupes gouvernementales. Assiégée depuis le 31 décembre par des jihadistes et des groupes rebelles, le pouvoir affirme l’avoir libérée. Faux, rétorque l’opposition syrienne qui dénonce la propagande du régime.

    Sana, l’agence officielle du régime syrien, est catégorique : après un peu plus d’une semaine d’encerclement, l’armée a réussi à briser le siège et libéré cette caserne où sont stationnés des véhicules blindés.

    Mais selon Akrama al-Ahmad, directeur du Syrian Media Center, une ONG créée par des opposants pour couvrir le conflit, Damas tente toujours de reprendre cette position. « Les batailles sont violentes mais d’après nos informations la base militaire est toujours assiégée. Le régime envoie énormément de renforts pour reprendre le contrôle de cette région. Cette base, c’est le bras armé du régime dans la Ghouta orientale. »

    La Ghouta orientale est considérée comme le talon d’Achille du régime. Le pouvoir n’arrive toujours à en reprendre le contrôle. Et le siège de cette base militaire est d’autant plus embarrassant que la Ghouta est située aux portes de Damas.

    « Le régime a affirmé que 200 de ses hommes étaient encerclés dans cette base. Parmi eux, il y a des hauts gradés. Mais selon les rebelles, il y en aurait plus de 300. De plus, dimanche le régime a envoyé un contingent pour libérer cette base... mais beaucoup de soldats ont été capturés et emprisonnés par les rebelles », reprend Akrama al-Ahmad.

    Malgré ce revers, le régime de Bachar el-Assad enchaîne les victoires. Il a repris plus de la moitié du pays aujourd’hui. Depuis le 25 décembre, il mène une offensive pour reconquérir le sud-est d'Idleb, seule province à échapper entièrement à son contrôle.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.