GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 20 Avril
Samedi 21 Avril
Dimanche 22 Avril
Lundi 23 Avril
Aujourd'hui
Mercredi 25 Avril
Jeudi 26 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: nouveaux affrontements meurtriers dans la Ghouta orientale et à Damas

    media Des immeubles détruits par des bombardements dans la région assiégée de la Ghouta orientale, le 9 janvier 2018. REUTERS/Bassam Khabieh

    Des duels d'artillerie entre armée gouvernementale et rebelles, et des raids aériens du régime syrien appuyé par l'armée russe ont fait au moins 24 morts et des dizaines de blessés, en majorité des civils, ce mardi 9 janvier à Damas et dans la Ghouta orientale. Cette escalade intervient le jour même de la première visite, en Syrie, du responsable de l'ONU pour les Affaires humanitaires, Mark Lowcock. A l'ordre du jour des discussions : l'amélioration de la distribution de l'aide aux civils.

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    Les combats se poursuivent pour le dixième jour consécutif entre l'armée syrienne et les rebelles, à Harasta, au nord de Damas, où les attaques et les contre-attaques se succèdent sans relâche.

    Non loin de ce front enflammé, des raids aériens et des tirs d'artillerie contre le fief rebelle de la Ghouta orientale ont fait au moins 24 morts civils, dont dix enfants, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Les localités les plus durement touchées sont Hamouria et Douma, qui ont été visées par des avions syriens et russes, selon cette ONG basée en Grande-Bretagne et proche de l'opposition.

    En représailles, 35 roquettes ont été tirées par les rebelles sur deux quartiers de Damas, faisant 4 morts civils et une quarantaine de blessés.

    C'est dans ce climat de violence extrême que le responsable de l'ONU pour les Affaires humanitaires a entamé ce mardi sa première visite à Damas. Mark Lowcock veut « voir par lui-même l'impact du conflit en Syrie sur les civils, évaluer la réponse humanitaire et discuter de l'amélioration de l'accès et de la distribution » de l'aide, selon un communiqué de l'ONU. Il a d'ailleurs abordé le sujet avec le ministre syrien des Affaires étrangères, Walid Moallem, et son adjoint Fayçal al-Mokdad.

    Quelque 400 000 civils vivent dans la Ghouta orientale, assiégée depuis des années par les troupes gouvernementales.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.