GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 7 Décembre
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Lundi 10 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Réunion de l'OLP sur Jérusalem: «les décisions ne seront pas appliquées»

    media Mahmoud Abbas lors d'une précédente réunion du Conseil central palestinien, à Ramallah, le 26 avril 2014. REUTERS/Mohamad Torokman

    Les Palestiniens tentent de trouver une riposte à la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël. Plus d'un mois après la décision des Etats-Unis de déplacer leur ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem, le Conseil central de l'Organisation de libération de la Palestine se réunit dimanche et lundi à Ramallah pour élaborer une stratégie.

    Avec ses 124 membres, ce conseil est l'une des institutions les plus importantes de l'OLP, qui regroupe différentes factions palestiniennes et représente les Palestiniens des territoires occupés et de la diaspora.

    Si cette rencontre au sommet doit entériner la décision du président Mahmoud Abbas de refuser toute médiation américaine dans le cadre d'un processus de paix, elle ne devrait pas aller plus loin selon Ghassan Khatib, ancien ministre palestinien et politologue : « Je ne pense pas que le conseil prenne la décision de revenir sur la reconnaissance de l'Etat d'Israël par l'OLP, parce qu'une telle mesure n'aura pas vraiment d'effets sur Israël. Mais il y aura sûrement des décisions sur la redéfinition des relations entre Palestiniens et Israéliens. Il y aura peut-être une révision de la coordination sécuritaire avec Israël et également une révision des accords de paix. Mais ces décisions ne seront certainement pas appliquées, car ce sont des recommandations populistes que le président de l'Autorité palestinienne et le comité exécutif peuvent difficilement suivre. Et même si elles sont appliquées, elles auront un effet limité, car dans cette relation avec Israël, ce ne sont pas les Palestiniens qui sont les plus puissants ».

    (Propos recueillis par notre correspondante à Ramallah, Marine Vlahovic)


    Absence annoncée du Hamas

    Le Hamas a annoncé samedi avoir décliné l'invitation à participer à la réunion du Conseil central de l'OLP. La décision du mouvement islamiste risque de crisper davantage les relations avec l'Autorité palestinienne et l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), dirigées par Mahmoud Abbas, alors qu'un accord de réconciliation entre frères ennemis peine à se concrétiser.

    « Nous avons pris la décision de ne pas participer à la réunion du Conseil central » affirme le Hamas qui gouverne la bande de Gaza, tout en assurant son « engagement en faveur de l'unité de notre peuple ». Il estime que « les conditions dans lesquelles va se réunir le Conseil central (...) empêcheront que des décisions soient prises à la hauteur de nos aspirations ».
    RFI

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.