GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Israël: mobilisation dans la société civile contre l'expulsion d'Africains

    media Les Erythréens photographiés dans la rue à Tel Aviv, en septembre 2017. MENAHEM KAHANA / AFP

    A partir de la fin mars, le gouvernement israélien prévoit d'expulser près de 40 000 étrangers en situation irrégulière, essentiellement des Soudanais et des Erythréens arrivés en Israël avant 2012. Ce plan d'expulsion massive ne suscite guère de contestation de la part de l'opposition. Mais la société civile se mobilise pour essayer de faire pression sur l'exécutif.

    Avec notre correspondant à Jérusalem,  Guilhem Delteil

    Ils sont 35 hommes et femmes de plume, des figures de la littérature israélienne comme Amos Oz, David Grossman ou Zeruya Shalev, à avoir signé une déclaration publique appelant le gouvernement à ne pas mettre en place son plan d'expulsion des Soudanais et des Erythréens.

    « Ces hommes et ces femmes, qui portent sur leurs corps et dans leur âme les cicatrices de leur fuite et de la torture dans les camps du Sinaï, ne demandent qu'une chose : vivre », affirme le texte.

    Et les signataires jugent qu'Israël ne fait pas face aux mêmes défis migratoires que l'Europe et l'Afrique, soulignant que ces demandeurs d'asile représentent moins de 0,5 % de la population israélienne.

    Campagne visant à cacher des Africains menacés d'expulsion

    De leur côté, plusieurs rabbins ont signé une autre lettre ouverte au gouvernement, l'enjoignant à mettre un terme à ce qu'ils qualifient de « politique cruelle en contradiction avec la tradition juive ».

    « En tant qu'Etat juif, nous ne pouvons fermer totalement nos cœurs aux pleurs de ces gens dans la misère », écrivent ces religieux.

    Une femme rabbin, elle, va même plus loin. Susan Silverman se dit prête à lancer une campagne visant à cacher les Africains menacés d'expulsion.

    Une initiative qu'elle dit inspirée de l'histoire d'Anne Frank, une adolescente juive cachée durant la Seconde Guerre mondiale pour tenter d'échapper aux nazis.

    → À relire : Un accord sur les réfugiés avec le Rwanda et l'Ouganda dénoncé

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.