GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Février
Samedi 17 Février
Dimanche 18 Février
Lundi 19 Février
Aujourd'hui
Mercredi 21 Février
Jeudi 22 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Irak: condamnation à mort d'une Allemande accusée d'appartenance au groupe EI

    media Des combattants irakiens posant devant un symbole de l'Etat islamique. AHMAD AL-RUBAYE / AFP

    En Irak, une ressortissante allemande est condamnée à mort par la justice. Une Allemande d’origine marocaine reconnue coupable d’appartenance à l'organisation terroriste Etat islamique. C'est la première fois que la peine capitale est ainsi prononcée à l'encontre d'une femme européenne depuis la défaite des jihadistes.

    Avec notre correspondante à Erbil,  Oriane Verdier

    Selon la cour irakienne, cette Allemande aurait notamment participé à l’organisation d’une attaque de l’Etat islamique contre les forces de sécurité irakiennes. Elle aurait rejoint le groupe terroriste en Syrie en 2014 avec ses deux filles, elles aussi mariées à des membres de l’organisation Etat islamique.

    La condamnation à mort peut encore être contestée, mais cette nouvelle soulève à nouveau la question de la justice pour de nombreux Européens hommes et femmes arrêtés en Irak pour leur appartenance à l’organisation Etat islamique.

    Si les gouvernements européens tentent de rapatrier les mineurs, ils ne semblent cependant pas pressés de demander l’extradition de leurs concitoyens accusés de terrorisme par la justice irakienne. Cette dernière est pourtant questionnable.

    En effet de nombreuses organisations des droits de l’homme dénoncent une justice exécutive appliquée aux Irakiens soupçonnés d’appartenance à l’organisation Etat islamique. Human Rights Watch (HRW) fait état de condamnations à mort non justifiées d’hommes irakiens et de la disparition de centaines d’hommes arabes sunnites sous couvert de justice post-Daesh.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.