GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 19 Décembre
Jeudi 20 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Foot/Angleterre: José Mourinho limogé par Manchester United (club)
    Moyen-Orient

    Au Liban, le sujet du port du voile dans l’armée libanaise divise le pays

    media Au Liban, il n'existe pas de loi réglementant le port du voile (photo d'illustration). REUTERS/Jamal Saidi

    Au Liban, une jeune fille qui souhaitait poser sa candidature pour un poste administratif au sein de l'armée a été écartée en raison du voile qu'elle porte. Il n'existe pourtant aucun texte de loi qui limite le port du voile, mais le code militaire prohibe le port de signes religieux ostentatoires. L'armée libanaise est toujours dirigée par un chrétien maronite. En effet en raison du caractère multiconfessionnel du pays, les postes politiques et au sein des administrations publiques et des institutions militaires sont répartis selon des bases communautaires entre musulmans et chrétiens. Toute tentative de toucher à ces équilibres délicats a provoqué, ces dernières décennies, deux guerres civiles.

    De notre correspondant au Liban,

    Malak Moussa, jeune libanaise, a adressé une lettre ouverte au chef de l’armée, le général Joseph Aoun, pour lui raconter sa mésaventure. Sur son compte Twitter, la jeune fille explique qu’un militaire en faction lui a interdit de présenter son dossier de candidature à un poste administratif au sein de l’armée, sauf si elle retirait son voile. Le récit de Malak Moussa a provoqué des réactions en chaîne sur la toile, la plupart des internautes critiquant une décision jugée « discriminatoire » et portant atteinte à la liberté individuelle.

    Aucun texte interdit le voile

    Effectivement, il n’existe pas, au Liban, de lois interdisant le port du voile dans les administrations de l’Etat. Certes, il n’y a aucun texte explicite allant dans le sens de l’interdiction. Mais le commandement de l’armée s’est réfugié derrière le code militaire, qui prohibe les signes religieux ostentatoires ou les pratiques des cultes religieux au sein de la troupe. Une affaire similaire avait éclaté, en 2012, au sein des Forces de sécurité intérieure, la police nationale. Depuis cet incident, le port du voile est autorisé dans cette institution ainsi qu’au sein de la Sûreté générale, l’un des plus puissants services de sécurité du pays. Mais le commandement de l’armée libanaise, lui, est intransigeant. Il estime que le voile, comme la croix autour du cou, expriment une appartenance religieuse et communautaire, et ces considérations n’ont pas leur place au sein de l’armée, qui se doit de se prémunir contre les divisions internes.

    Une circulaire pour éviter les discriminations

    Cette affaire n’a pas laissé indifférente la ministre de la Réforme administrative, qui l’a soulevée en Conseil des ministres. Inaya Ezzeddine, qui est la seule femme ministre, et qui, de surcroît, porte le voile, a pris fait et cause pour Malak Moussa. Elle a porté l’affaire en Conseil des ministres, et le chef du gouvernement, Saad Hariri, a donné ses instructions pour émettre une circulaire demandant à toutes les administrations de s’abstenir de toute discrimination dans la fonction publique contre les femmes voilées. Mais il est peu probable que son appel soit entendu dans l’armée ou dans la magistrature, où il n y a jamais eu de femme juge portant le voile.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.