GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 18 Septembre
Mercredi 19 Septembre
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 23 Septembre
Lundi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Missiles: l'Iran «augmentera jour après jour ses capacités défensives» (Rohani)
    • Canada: une tornade a provoqué d'importants dégâts non loin d'Ottawa (médias)
    • L'Assemblée de la Polynésie française repousse à 62 ans (contre 60 auparavant) l'âge de départ à la retraite
    Moyen-Orient

    Une loi polonaise sur la Shoah provoque la colère d'Israël

    media L'ambassadrice d'Israël en Pologne, Anna Azari lors d'une commémoration au camp Auschwitz II-Birkenau, le 27 janvier 2018. REUTERS/Kacper Pempel

    Le torchon brûle entre Israël et la Pologne après l’adoption à Varsovie d’une loi interdisant tout lien entre la Pologne et les crimes de guerre nazis. Le Premier ministre israélien s’est entretenu dans la soirée avec son homologue polonais. Il a été décidé d’ouvrir un dialogue à propos du texte controversé, dont le président polonais a promis d’examiner des passages.

    « Nous n’avons aucune tolérance pour les fausses vérités, la réécriture de l’histoire et le négationnisme de la Shoah », a martelé le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu à l’ouverture du Conseil des ministres hebdomadaire à Jérusalem.

    Le représentant diplomatique de Varsovie a été convoqué au ministère des Affaires étrangères pour lui faire part de la position très ferme d'Israël, qui exige un changement immédiat de la nouvelle loi polonaise, rapporte notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul.

    Jusqu'à trois ans de prison

    Le texte comprend un article qui prévoit des poursuites, allant aussi jusqu'à trois ans de prison, contre toute personne qui « attribue à la nation ou à l'Etat polonais la responsabilité ou la co-responsabilité des crimes commis par le IIIe Reich allemand - ou tout autre crime contre l'humanité (...) ou crime de guerre. »

    Pour les dirigeants israéliens, ce texte représente une tentative de nier la participation de Polonais à l'extermination des juifs par les nazis. « On ne peut pas faire semblant avec l'histoire, on ne peut pas la réécrire, on ne peut cacher la vérité », a affirmé le président israélien Reuven Rivlin.

    « Brouiller la vérité historique »

    Le mémorial national de la Shoah, Yad Vashem, a également affirmé qu'il était opposé à la nouvelle législation, qui selon un communiqué ne peut que « brouiller la vérité historique concernant l'assistance reçue par les Allemands de la part de la population polonaise pendant l'Holocauste ».

    Le ministre israélien de l'Education Naftali Bennett a demandé que deux heures soient consacrées cette semaine à l'enseignement de la Shoah dans les établissements scolaires. Les dirigeants de l'opposition de gauche et du centre en Israël ont également dénoncé le texte de loi polonais, tout comme, et c’est extrêmement rare, un député du parti arabe unifié.

    Duda promet d'examiner le texte

    La loi, votée vendredi par le Parlement polonais dominé par le parti conservateur Droit et Justice (PiS), doit être adoptée par le Sénat puis promulguée par le chef de l'Etat. Le président polonais Andrzej Duda a promis dimanche d'examiner des passages du texte. Son évaluation sera présentée « après la conclusion du travail parlementaire et une analyse soigneuse de la forme finale de cet acte ».

    Dimanche soir, Benyamin Netanyahu et son homologue polonais Mateusz Morawiecki « sont tombés d'accord pour ouvrir immédiatement un dialogue et constituer deux équipes en vue de tenter de parvenir à une compréhension au sujet de la législation » polonaise, selon le bureau du Premier ministre israélien.

    (Avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.