GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Hydrocarbures: colère des dirigeants libanais contre l'Israélien Lieberman

    media Selon Saad Hariri, les affirmations du ministre israélien sur l’exploitation par le Liban des ressources offshores en hydrocarbures sont «infondées et dénotent une politique expansionniste et colonialiste israélienne». REUTERS/Mohamed Azakir

    Les propos du ministre israélien de la Défense Avigdor Lieberman, selon lequel l'attribution par le Liban de licences d’exploration et de production d’hydrocarbures offshore, notamment à la frontière avec Israël, étaient une « provocation », ont suscité mercredi un tollé des responsables libanais et du Hezbollah.

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    Dans un message publié sur la page Twitter de la présidence de la République, le chef de l’Etat Michel Aoun a dénoncé une « menace » pour le Liban et pour son droit d'exercer sa souveraineté sur ses eaux territoriales. Même fermeté du côté du Premier ministre, qui a réagi à partir de la Turquie où il effectue une visite officielle.

    Selon Saad Hariri, les affirmations du ministre israélien sur l’exploitation par le Liban des ressources offshores en hydrocarbures sont « infondées et dénotent une politique expansionniste et colonialiste israélienne qui porte atteinte à la sécurité régionale ». Ces propos sont une « provocation que le Liban rejette », a ajouté le chef du gouvernement.

    Le président du Parlement, Nabih Berry, a quant à lui jugé « dangereuses » les affirmations d’Avigdor Lieberman, alors que le chef de la diplomatie Gébran Bassil a assuré que « le Liban insiste à se défendre et à défendre ses intérêts économiques ».

    Pour le Hezbollah, les déclarations du ministre israélien de la Défense s’inscrivent dans le cadre de la politique d'agression contre le Liban, sa souveraineté et ses droits. Unis dans leur fermeté face à Israël, les dirigeants libanais en ont presque oublié leurs querelles intestines, qui ont replongé le pays dans un climat de tensions depuis plusieurs jours.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.