GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 19 Mai
Dimanche 20 Mai
Lundi 21 Mai
Mardi 22 Mai
Aujourd'hui
Jeudi 24 Mai
Vendredi 25 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • France/Fraude record à la «taxe carbone»: neuf ans de prison et trois millions d'euros d'amende pour une ex-enseignante marseillaise
    • L'Inde conteste devant l'OMC les droits de douane américains sur l'acier et l'aluminium
    • Justice: «chemise arrachée», trois à quatre mois avec sursis en appel pour quatre ex-salariés d'Air France
    • Italie: le président convoque Giuseppe Conte, Premier ministre pressenti, à 15h30 TU (présidence)
    • Le blogueur et journaliste égyptien Waël Abbas a été arrêté au Caire dans la nuit de mardi à mercredi (avocat)
    • Edouard Philippe annule un déplacement en Israël et dans les territoires palestiniens «pour des raisons d'agenda intérieur» (Matignon)
    • La Commission européenne souhaite obtenir de l'Italie «une réponse crédible» sur sa dette publique
    Moyen-Orient

    Iran: le port du voile ouvertement contesté par des jeunes femmes

    media Femme à Téhéran, Iran. Amos Chapple/Getty Images

    En Iran, des contestatrices ont suivi l'exemple d'une Iranienne arrêtée fin décembre après être montée tête nue sur une armoire électrique dans une artère animée de Téhéran en arborant son voile au bout d'une perche. La jeune femme a été libérée après environ un mois de détention, en échange d'une forte caution. Interrogé sur le cas d'une de ces jeunes femmes, aujourd'hui emprisonnée, Mohammad Montazeri, procureur général iranien, a répondu que « c'était une idée puérile sortie de la tête d'une jeune fille qui a enlevé son voile alors que d'autres mènent leurs activités quotidiennes sans faire d'histoires ». Assal Bagheri, iranienne et sémiologue est loin de partager l'avis du procureur.

    Ce sont des femmes quand même très courageuses qui font cela.
    Assal Bagheri 01/02/2018 - par Toufik Benaichouche Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.