GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 16 Août
Vendredi 17 Août
Samedi 18 Août
Dimanche 19 Août
Aujourd'hui
Mardi 21 Août
Mercredi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Israël aurait mené des frappes aériennes dans le Sinaï contre le groupe EI

    media Un drone israélien survole la base aérienne d'Hatzerim dans le désert du Negev le 30 juin 2016. (Image d'illustration) JACK GUEZ / AFP

    Selon le New York Times, Israël a mené plus d'une centaine de frappes aériennes contre des cibles de l'organisation Etat islamique dans la péninsule égyptienne du Sinaï avec l'approbation du Caire. Israël serait intervenu après s'être alarmé face à l'incapacité de l'Egypte à venir à bout de l'insurrection jihadiste, indique encore le journal américain.

     

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel Paul

    Pas de réaction officielle en Israël, mais ce n’est pas vraiment une surprise. La coopération militaire entre Israël et l’Egypte n’est un secret pour personne. Les médias israéliens se contentent de reprendre les grandes lignes des révélations du New York Times.

    Israël a mené plus d'une centaine de frappes aériennes contre les jihadistes de l'organisation Etat islamique dans la péninsule égyptienne du Sinaï avec l'approbation du Caire. Le journal rapporte notamment que les frappes se poursuivent depuis plus de deux ans à l’aide de drones, des hélicoptères et également des chasseurs bombardiers. Notamment des attaques cibles visant plusieurs hauts responsables du groupe État islamique.

    Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu avait rencontré le président égyptien Abdel Fattah Al-Sisi en marge de l'Assemblée générale des Nations unies l'année dernière, et les deux dirigeants avaient abordé des questions de sécurité.

    En novembre dernier après le carnage dans la mosquée de Bir al-Abed dans le nord de la péninsule du Sinaï des ministres avaient proposé la création d’un front régional pour lutter contre le terrorisme et renforcer des liens sécuritaires déjà très étroits entre les deux pays.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.