GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Environnement: la ville de Paris organise, ce dimanche de 11h à 18h, la 5e édition de la Journée sans voiture
    • Suisse: des funérailles en montagne pour le Pizol, un glacier désormais disparu sous l'effet du réchauffement climatique
    • Sécurité dans le Golfe: l'Iran compte présenter à l'ONU un plan de coopération régionale (Rohani)
    • Pour l'Iran, la présence de forces étrangères dans le Golfe accroît l'«insécurité»
    Moyen-Orient

    Sept soldats turcs tués dans le nord de la Syrie

    media Des membres des forces spéciales turques, près du Mont Barsaya, au nord-est d'Afrin, le 1er février. REUTERS/Osman Orsal

    Sept soldats turcs ont été tués samedi 3 février dans le nord-ouest de la Syrie, dont cinq dans l'attaque d'un char, au cours de l'offensive dite « Rameau d'olivier » menée contre une milice kurde. Pour Ankara, le bilan s'alourdit de jour en jour, et de plus en plus vite à mesure que son armée et ses alliés syriens progressent vers la ville d'Afrin.

    Avec notre correspondante à Istanbul,  Anne Andlauer

    Le quinzième jour de l'offensive contre Afrin, menée pour déloger de cette enclave syrienne la milice kurde des YPG, a été le plus meurtrier pour la Turquie depuis son lancement le 20 janvier.

    Selon l'état-major, l'armée turque a perdu un soldat dans des affrontements, un autre dans une attaque contre un poste-frontière, et cinq militaires dans un assaut contre le char qui les transportait, dans le nord-est d'Afrin.

    Ce bilan porte officiellement à 14 le nombre de militaires turcs qui ont perdu la vie depuis le début de l'offensive. L'armée turque dit avoir riposté avec des frappes aériennes, détruisant des refuges et des caches d'armes de ces combattants kurdes considérés comme des terroristes par Ankara, mais comme des partenaires par les Etats-Unis dans leur lutte contre Daech.

    Alors que l'armée turque et les rebelles syriens auxquels elle s'est alliée pour cette opération avancent avec peine dans des zones montagneuses, le président turc Recep Tayyip Erdoğan a affirmé qu'Afrin était désormais « proche ». L'armée turque, qui publie plusieurs fois par jour un bilan de ses avancées, affirme avoir tué à ce jour 900 combattants YPG. Un chiffre invérifiable.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.