GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 20 Février
Mercredi 21 Février
Jeudi 22 Février
Vendredi 23 Février
Aujourd'hui
Dimanche 25 Février
Lundi 26 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Iran: Hassan Rohani refuse toute négociation sur les missiles balistiques

    media Hassan Rohani lors de la conférence de presse du 6 février 2018 à Téhéran. ATTA KENARE / AFP

    L'Iran a prévenu ce mardi 6 février qu'il ne comptait négocier « avec personne » sur ses capacités militaires, en particulier sur ses missiles balistiques, à l'heure où les États-Unis font pression sur les Européens pour tenter d'interdire les programmes de Téhéran dans ce domaine.

    Avec notre correspondant à TéhéranSiavosh Ghazi

    Le président iranien Hassan Rohani a profité d'une conférence de presse à quelques jours du 39ème anniversaire de la victoire de la Révolution islamique pour répéter la position de Téhéran alors que Washington a accentué sa pression contre le programme balistique de l'Iran.

    « L'Iran ne cherche pas ces armes qui sont contraires à la morale et à la religion, a-t-il affirmé. Mais ce dont la république aura besoin pour se défendra elle l'utilisera. Dans ce domaine, elle ne négociera avec personne. Les missiles iraniens n'ont jamais été offensifs. Ils n'ont pas été conçus pour attaquer un autre pays et ils ne le seront pas ».

    Cette déclaration du président Rohani intervient alors que la France insiste sur des négociations sur le programme balistique de Téhéran tout en soutenant l'accord nucléaire contre les pressions américaines. Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, doit se rendre dans quelques semaines à Téhéran pour tenter de parler du programme balistique de l'Iran et de son rôle dans la région.

    C'est dans ce contexte que le président Rohani a répété que l'Iran refusait de parler de son programme nucléaire. Téhéran estime en effet qu'il a besoin de développer ses capacités militaires dans une région où les conflits se multiplient.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.