GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 13 Octobre
Dimanche 14 Octobre
Lundi 15 Octobre
Mardi 16 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 18 Octobre
Vendredi 19 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Liban: un soldat tué dans une opération anti-terroriste de l'armée à Tripoli

    media Des soldats armés dans le quartier de Bab el-Tebbané, à Tripoli, au Liban, le 5 février. REUTERS/Omar Ibrahim

    Au Liban, un militaire a été tué et sept autres ont été blessés lors d'une opération anti-terroriste effectuée à Tripoli, dans le nord du pays, a annoncé lundi 5 février dans un communiqué de l'armée.

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    L'incident a eu lieu dans le quartier de Bab el-Tebbané, à Tripoli, la deuxième ville du Liban. Une patrouille de l'armée qui procédait à une descente dans le cadre d'une opération anti-terroriste a été la cible de jets de grenades et de tirs d'armes automatiques.

    Un communiqué militaire précise qu'un soldat et son meurtrier présumé ont été tués, sept autres soldats ont été blessés. L'armée a envoyé d'importants renforts dans ce quartier connu pour être un fief de groupes islamistes radicaux.

    Le communiqué ajoute que des armes, des munitions, des équipements militaires et des sommes d'argent ont été découverts dans l'appartement où résidaient le principal suspect, Hajer Abdallah, et son frère Bilal, qui a été appréhendé.

    Des sources militaires affirment que le meurtrier présumé du soldat est rentré il y a peu de temps de Syrie, où il a combattu dans les rangs du groupe Etat islamique.

    Les services de sécurité libanais ont renforcé ces derniers temps la surveillance d'une centaine de familles dont les fils sont soupçonnés de s'être rendus en Syrie pour combattre aux côtés des groupes jihadistes, comme l'organisation Etat islamique ou l'ex-Front al-Nosra, l'ancien branche d'Al-Qaïda dans ce pays.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.