GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 9 Novembre
Samedi 10 Novembre
Dimanche 11 Novembre
Lundi 12 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: des membres des forces prorégime tués par la coalition internationale

    media Des soldats de l'armée syrienne à Deir Ezzor le 31 octobre 2017. STRINGER / AFP

    Plus de cent combattants des forces loyales au régime syrien auraient été tués par la coalition internationale antidjihadiste. Les Etats-Unis, qui dirigent la coalition confirment les frappes et parlent de représailles à une attaque contre leurs alliés. La Syrie, elle, dénonce « une agression ».

    L'opération s'est déroulée la nuit dernière, dans la province de Deir Ezzor, dans l'est de la Syrie. La coalition a donc mené des frappes aériennes sur des forces loyales au régime. On ne sait pas précisément s'il s'agit de soldats syriens ou de miliciens pro-Assad. Le bilan serait d'au moins vingt morts, peut être une centaine, selon différentes sources.

    Les Etats-Unis, qui dirigent la coalition, ont expliqué qu'il s'agissait de tirs de représailles après une attaque contre leurs alliés des FDS. Il s'agit d'une alliance de combattants kurdes et arabes qui les aident à combattre l'organisation Etat islamique. Les FDS ont subi des tirs d'artillerie pour une raison inconnue.

    Ce n'est pas la première fois que les Américains s'en prennent aux forces syriennes. On se souvient notamment des frappes en avril 2017, après l'attaque chimique de Khan Cheikhoun, attribuée au régime. Les événements de la nuit dernière interviennent aussi dans un contexte de tensions croissantes entre Washington et Damas. Les Etats-Unis accusent le pouvoir syrien d'avoir mené, de nouveau, des attaques chimiques contre son peuple le mois dernier.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.