GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 12 Août
Lundi 13 Août
Mardi 14 Août
Mercredi 15 Août
Aujourd'hui
Vendredi 17 Août
Samedi 18 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Brésil: dépôt de la candidature du prisonnier Lula à la présidentielle (parti)
    • La Maison Blanche juge les sanctions turques «regrettables»
    • Trump révoque l'habilitation secret défense de l'ex-chef de la CIA John Brennan (Maison Blanche)
    • Inde: 67 morts, 50000 déplacés par les inondations au Kerala (officiel)
    Afrique

    ONU: un rapport fait craindre un rapprochement entre le groupe EI et al-Qaïda

    media Des combattants irakiens posant devant un symbole de l'Etat islamique (photo d'illustration). AHMAD AL-RUBAYE / AFP

    L’ONU considère que le groupe Etat islamique, malgré ses défaites militaires récentes, reste une menace importante qui évolue dans le monde entier, de l’Afrique de l’Ouest à l’Asie du Sud. Les experts, dans un rapport remis jeudi au Conseil de sécurité, craignent aussi que les revers subis conduisent al-Qaïda et le groupe EI à coopérer plus étroitement.

    Avec notre correspondante à New York, Marie Bourreau

    La lutte contre l’organisation Etat islamique entre dans une nouvelle phase, estiment les experts. Le réseau de jihadistes ne cherche plus à conquérir de nouveaux territoires du fait de la pression militaire occidentale, mais s’est transformé en un groupe quasi clandestin constitué de mini cellules qui évoluent de manière plus autonome.

    Il s’appuie désormais sur un nombre beaucoup plus restreint d’individus, mais plus motivés pour combattre et pour conduire des attaques à l’extérieur et en particulier en Europe, ce qui représente un défi supplémentaire pour les services de renseignement.

    Mais plus inquiétant, les experts notent que si l’EI est affaibli, il peut s’appuyer sur al-Qaïda qui reste un groupe « remarquablement résistant » et beaucoup plus dangereux au Yémen, qui sert de centre de communication pour l’ensemble de l’organisation ou en Somalie. La convergence potentielle de ces deux réseaux présente « une nouvelle menace », selon l’ONU qui appelle les Etats membres à mieux coopérer.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.