GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 18 Octobre
Vendredi 19 Octobre
Samedi 20 Octobre
Dimanche 21 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 23 Octobre
Mercredi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le retrait américain annoncé d'un traité nucléaire «rendra le monde plus dangereux» (Kremlin)
    • Journalisme: le 80e prix Albert-Londres a été décerné à Istanbul à Elise Vincent, du journal «Le Monde»
    • Nucléaire: Macron rappelle «l'importance» du traité nucléaire dont Trump veut sortir
    • Le négationniste français Robert Faurisson est mort à l'âge de 89 ans (famille)
    • Cisjordanie: un Palestinien attaque un soldat israélien et est abattu par la suite (armée)
    • Budget italien: «La Commission européenne ne veut pas d'une crise entre Bruxelles et Rome» (Pierre Moscovici sur France Inter)
    • L'ancienne ministre Ségolène Royal dénonce la fiscalité sur le carburant en France, un «matraquage fiscal par l'écologie» (RTL)
    Moyen-Orient

    Syrie: l’ONU échoue à imposer une trêve humanitaire

    media Un enfant dans les rues de Douma, dans la Ghouta orientale, après un raid aérien, le 8 février 2018. REUTERS/Bassam Khabieh

    Le Conseil de sécurité de l’ONU a été incapable de s’entendre, jeudi 8 février, sur l’opportunité d’une trêve humanitaire d’un mois en Syrie. Les Russes ont estimé que cette demande n’était pas réaliste malgré l’appel à l’aide des agences de l’ONU basées à Damas. Dans la Ghouta orientale, fief rebelle assiégé, ou encore à Idleb aucun convoi humanitaire n’a pu atteindre les civils depuis deux mois. Les Nations unies sont totalement impuissantes.

    Avec notre correspondante à New York, Marie Bourreau

    Les diplomates ne se faisaient guère d’illusion en rentrant dans la salle du Conseil de sécurité. Depuis des mois, l’aide humanitaire est devenue une nouvelle arme de guerre, souffle l’un d’eux. « Dès qu’on touche à cette question, les Russes se posent en défense du régime syrien. »

    Sans surprise, Moscou s’est donc opposé à toute idée de trêve humanitaire pour une durée d’un mois en Syrie malgré l’exposé dramatique du coordinateur de l’aide humanitaire qui a, selon un diplomate occidental, décrit une situation horrible dans la Ghouta orientale où les centres de soin et les hôpitaux subissent des bombardements incessants en violation du droit international.

    « Avec Idleb, c’est un nouvel Alep qui commence sous nos yeux », a jugé François Delattre, le représentant français, l’un des rares à accepter de prendre la parole, le visage fermé. « Nous retrouvons les heures les plus sombres du conflit syrien », a-t-il encore estimé.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.