GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Février
Mardi 20 Février
Mercredi 21 Février
Jeudi 22 Février
Aujourd'hui
Samedi 24 Février
Dimanche 25 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: pas d'accord au Conseil de sécurité, les violences se poursuivent

    media Une femme dans les décombres d'un bâtiment après un raid aérien dans la Ghouta, près de Damas, le 7 février 2018. REUTERS/ Bassam Khabieh

    Le Conseil de sécurité s'est réuni jeudi sans parvenir à un résultat concret sur la question d'une trêve humanitaire d’un mois en Syrie, réclamé par les représentants des différentes agences de l'ONU basées à Damas.

    Avec notre correspondant dans la région, Paul Khalifeh

    Cette réunion du Conseil de sécurité est intervenue avec la recrudescence des combats dans plusieurs régions syriennes, faisant des centaines morts parmi les civils et les combattants ces derniers jours.

    D’abord dans le fief rebelle de la Ghouta orientale, à l’est de Damas, où près de 220 civils ont été tués et des centaines blessés dans les raids aériens intensifs menés depuis lundi par l’armée de l’air syrienne. Pour la seule journée de jeudi, 58 civils ont péri, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

    L’ONG ajoute que l’aviation du régime poursuivait ses frappes sur plusieurs localités de cette vaste région assiégée, où vivent encore 400 000 personnes, qui manquent de tout.

    Dans le même temps, les rebelles poursuivent leurs tirs de roquettes et d’obus contre Damas, faisant, depuis le début de la semaine, huit morts et des dizaines de blessés.

    Raids meurtriers de la coalition

    Plus à l’est, dans la province orientale de Deir Ezzor, une centaine de combattants pro-gouvernementaux ont été tués dans des raids menés par la coalition internationale conduite par Washington. Selon la coalition, il s’agissait de frappes effectuées en état de « légitime défense » après une attaque des troupes pro-régime contre les Forces démocratiques syriennes, soutenues par les Etats-Unis.

    Damas a qualifié ces raids de « crime de guerre », et a précisé que ces forces combattaient les jihadistes de l’Etat islamique à Deir Ezzor.

    Les combattants visés par les avions de la coalition appartiennent en majorité à la grande tribu sunnite des Bakara, qui a juré, dans un communiqué, de venger ses fils.

    ANALYSE
    L’objectif de la Russie reste d’aider le régime syrien à reprendre l’essentiel du territoire, par la force, et l’instrument diplomatique est utilisé dans cette perspective, pas pour rétablir la paix.
    Thomas Pierret Chercheur 09/02/2018 - par Nicolas Falez Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.