GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 18 Août
Dimanche 19 Août
Lundi 20 Août
Mardi 21 Août
Aujourd'hui
Jeudi 23 Août
Vendredi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Israël: Netanyahu met en garde le monde et l'Iran

    media Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu (C), le ministre de la Défense Avigdor Lieberman (D), et le chef d'état-major de Tsahal, Gadi Eizenkot (G) à Tel-Aviv le 10 février 2018. Israel Defence Ministry/Reuters

    C'est l'accrochage le plus sérieux depuis de nombreuses années entre la Syrie et Israël. Dans la nuit de vendredi à samedi, un drone iranien lancé depuis la Syrie a été abattu au-dessus du territoire israélien. Un accrochage militaire qui, aux yeux de Benyamin Netanyahu, démontre la volonté de nuisance de l'Iran. Un avion de chasse de Tsahal s'est écrasé, probablement touché par un missile tiré de Syrie. En réponse, l'aviation israélienne a mené des bombardements en Syrie.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil

    Quand Benyamin Netanyahu parle en anglais, il s'adresse avant tout au reste du monde. Et ce samedi, le chef du gouvernement a tenu à dire à la communauté internationale qu'il avait averti contre le danger que représente l'Iran : « Je mettais en garde depuis un moment contre l'ancrage militaire iranien en Syrie. L'Iran cherche à utiliser le territoire syrien pour attaquer Israël, dans le but affiché de détruire Israël. »

    Cet accrochage démontre, dit-il, que ses avertissements « étaient 100% justes ». Et le Premier ministre a ensuite mis en garde le régime de Damas et son allié iranien : « Israël tient l'Iran et son hôte syrien responsables de l'agression d'aujourd'hui. Nous continuerons à faire ce qui est nécessaire pour protéger notre souveraineté et notre sécurité. »

    Un message qu'il a également relayé à plusieurs dirigeants internationaux. Benyamin Netanyahu s'est entretenu avec le secrétaire d'Etat américain qui a soutenu « le droit d'Israël à se défendre ».

    Et le chef du gouvernement israélien a aussi appelé le président russe, allié de Bachar el-Assad en Syrie. Mais la Russie, elle, s'est contentée de lancer à toutes les parties impliquées un appel à la retenue.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.