GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 18 Août
Dimanche 19 Août
Lundi 20 Août
Mardi 21 Août
Aujourd'hui
Jeudi 23 Août
Vendredi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Frappes israéliennes en Syrie: la condamnation du Liban

    media Après les raids en Syrie et la chute du F-16 israélien, le président de la République Michel Aoun (photo d'archives) s'est concerté avec Saad Hariri et Nabih Berry. REUTERS/Mohamed Azakir/File Photo

    Au Liban, le ministère des Affaires étrangères a dénoncé samedi 10 février les frappes israéliennes en Syrie et a décidé d'adresser une lettre au Conseil de sécurité de l'ONU pour protester contre « l'utilisation par Israël de l'espace aérien libanais pour mener ses attaques contre la Syrie ».

    Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

    Le Liban a réagi avec fermeté après les raids menés par l'aviation israélienne contre la Syrie, samedi à l'aube. Beyrouth a décidé de déposer une plainte auprès du Conseil de sécurité, condamnant Israël et mettant en garde contre la violation de son espace aérien dans le but de commettre des attaques en Syrie, précise un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

    L'aviation israélienne a souvent tiré des missiles de longue portée à partir du ciel libanais, pour réduire les risques d'être la cible de la DCA syrienne.

    Après les raids en Syrie et la chute du F-16 israélien, le président de la République Michel Aoun s'est concerté avec le Premier ministre Saad Hariri et le chef du législatif Nabih Berry. Il a également évalué la situation avec le chef de l'armée.

    Le ministre de la Défense a quant à lui dénoncé, auprès du chef de la Finul, déployée à la frontière avec Israël, les simulacres de raids menés samedi par l'aviation israélienne au-dessus du Liban.

    Pour le Hezbollah, la chute du F-16 marque le début d'une nouvelle étape stratégique, qui met fin aux violations de l'espace et du territoire syrien par les avions israéliens.

    Des fragments de missiles sol-air, tirés par la DCA syrienne, se sont abattus dans la plaine orientale de la Bekaa et dans une localité du sud du Liban.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.