GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 10 Novembre
Dimanche 11 Novembre
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Pour le 39e anniversaire de la révolution iranienne, Rohani appelle à l'unité

    media Un jeune Iranien au visage peint aux couleurs du drapeau iranien, dans la foule venue écouter le président Rohani, à Téhéran, le 11 février 2018. ATTA KENARE / AFP

    Des centaines de milliers de personnes ont participé au défilé pour célébrer le 39e anniversaire de la victoire de la révolution islamique. Des rassemblements identiques ont été organisés à travers le pays pour soutenir le régime islamique.

    Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

    Devant une foule immense, Hassan Rohani a demandé que la prochaine année, qui va marquer le 40e anniversaire de la victoire de la révolution islamique soit celle de l’unité entre conservateurs, modérés et réformateurs pour développer le pays.

    « Durant les 39 ans dernières années, nous avons accompli des progrès considérables mais il y a eu en même temps des lacunes », a déclaré le président iranien, qui a dénoncé les complots des ennemis dans la région.

    Soutien au régime

    Des jeunes ou des moins jeunes, venus souvent en famille ou entre amis, ont participé à cet imposant défilé à Téhéran, quarante jours après les protestations qui ont touché des dizaines de villes de pays contre les conditions économiques et le pouvoir.

    Dans la foule des manifestants, Fatemeh, une jeune Iranienne de 22 ans, ne cache pas sa fidélité au régime islamique : « Au cours des quarante dernières années, nous avons donné beaucoup de martyrs et nous sommes prêts à faire la guerre contre Israël et les Etats-Unis et défendre nos intérêts. Je suis prête à sacrifier dans le futur ou aujourd’hui mon fils pour la République islamique avec fierté. »

    D’autres manifestants affirment être venus pour faire acte d’allégeance au guide suprême, l’ayatollah Ali Khamenei ou encore pour éloigner les dangers contre le pays.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.