GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 17 Août
Samedi 18 Août
Dimanche 19 Août
Lundi 20 Août
Aujourd'hui
Mercredi 22 Août
Jeudi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Israël: Netanyahu cherche à discréditer l'enquête de police qui le vise

    media Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu lors d'une conférence à Tel Aviv le 14 février 2018. REUTERS/Nir Elias

    Aux yeux du chef du parti travailliste israélien, Benyamin Netanyahu est désormais « indigne » de rester Premier ministre. Avi Gabbay a renouvelé, ce mercredi 14 février, son appel à la démission du chef du gouvernement israélien. Des appels repris par plusieurs responsables de l'opposition après la publication des conclusions de l'enquête de police visant Benyamin Netanyahu. Les enquêteurs préconisent sa mise en examen pour corruption, fraude et abus de confiance dans deux affaires différentes. Des appels à la démission rejetés par le Premier ministre soutenu par les chefs des autres partis de sa coalition. Benyamin Netanyahu base sa défense sur une attaque de l'enquête de police.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil

    « Elle est comme les fromages suisses, pleine de trous » a lancé Benyamin Netanyahu concernant l'enquête de la police. Après avoir répété pendant des mois que les policiers ne trouveront rien car, selon ses mots, « il n'y a rien », la ligne de défense du Premier ministre est désormais d'essayer de discréditer le travail des enquêteurs.

    Ce mercredi, ses avocats ont contesté les montants des cadeaux reçus de la part de deux hommes d'affaires. La police les évalue à près de 250 000 euros. Une somme « hors de proportion » assure l'un des défenseurs de Benyamin Netanyahu, Maître Amit Hadad qui assure à son tour n'avoir jamais vu un document « avec autant de trous ».

    Cette contre-attaque contre la police, Benyamin Netanyahu l'avait en fait lancée dès la semaine dernière. Alors que la recommandation d'une mise en examen se profilait, le Premier ministre avait vivement réagit à une interview accordée par le chef de la police. Roni Alsheich avait affirmé que les enquêteurs en charge de ces dossiers avaient subi des pressions.

    Des allégations « absurdes » selon Benyamin Netanyahu, pour qui cela fait planer un doute sur l'impartialité des enquêteurs. Il réclame une enquête sur ces déclarations. Le chef de la police a été convoqué la semaine prochaine à la Knesset.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.