GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 15 Août
Jeudi 16 Août
Vendredi 17 Août
Samedi 18 Août
Aujourd'hui
Lundi 20 Août
Mardi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Israël: Netanyahu, fragilisé au coeur d'une affaire politico-judiciaire

    media Le Premier ministre israélien au coeur d'une tempête politico-judiciaire ce mercredi matin à Tel Aviv, le 14 février 2018. REUTERS/Nir Elias

    Benyamin Netanyahu l'assure : sa coalition est stable. Au lendemain de la publication des conclusions de la police dans deux enquêtes le concernant, le Premier ministre israélien rejette une fois encore toute perspective d'élection anticipée. Les enquêteurs préconisent une mise en examen du chef du gouvernement pour corruption, fraude et abus de confiance dans deux affaires distinctes. Depuis mardi soir, les appels à la démission se multiplient dans les rangs de l'opposition. Mais Benyamin Netanyahu dénonce, lui, une enquête « telle un fromage suisse, pleine de trous » et il attaque particulièrement l'un de ses principaux opposants devenu témoin à charge.

    Avec notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil

    C'est l'une des révélations de la publication de l'enquête de la police. L'un des témoins sur lesquels elle s'est appuyée est le chef de Yesh Atid, le parti de centre-droit. Un homme qui, dans les sondages, apparaît comme l'un des plus sérieux concurrents à Benyamin Netanyahu. Mais Yaïr Lapid n'a pas toujours été opposant au Premier ministre. Dans le précédent gouvernement, il détenait le portefeuille des Finances. Et c'est en cette qualité que la police s'est intéressée à lui.

    Car aux yeux des enquêteurs, Benyamin Netanyahu aurait cherché à remercier les hommes d'affaires qui lui ont fait de coûteux cadeaux. Il aurait notamment demandé à Yaïr Lapid de faire passer une loi élargissant les exonérations d'impôts pour les Israéliens revenant d'expatriation. Ce texte aurait permis à Arnon Milchan, l'un des hommes d'affaires concernés, d'économiser plus de 250 000 euros. Yaïr Lapid dit avoir subi des pressions mais s'être opposé à ce projet.

    Ce témoignage de celui qui affirme être prêt à devenir Premier ministre lui vaut d'être attaqué par le parti du chef du gouvernement. La ministre de la Culture l'accuse ainsi de vouloir « renverser » l'exécutif « de manière non-démocratique ». Yaïr Lapid, lui, affirme n'avoir fait que se comporter comme un citoyen « respectueux de l'Etat de droit ».

    « Netanyahu s’accroche »

    Sur le plan judiciaire, la prochaine étape sera la décision du procureur général de mettre ou non Benyamin Netanyahu en examen, mais cela prendra du temps. « Il faudra plusieurs mois avant que le parquet prenne sa décision. Et c’est ça qui, évidemment, est beaucoup plus important, souligne Claude Klein, professeur de droit à l'Université de Jérusalem. Pour l’instant, il n’y a qu’une recommandation de la police, mais il faut attendre quelques mois pour qu’une décision définitive de traduction devant les tribunaux ou non soit prise. »

    En attendant, la situation reste compliquée pour le Premier ministre israélien. « M. Netanyahu s’accroche et je pense pouvoir dire qu’il va s’accrocher, prédit le chercheur. Ce qui comptait pour lui, c’est que les membres de sa coalition ne le lâchent pas. Certains ont fait des déclarations pas trop claires, mais en tout cas on a dit : "il est toujours présumé innocent". Il n’y a pas encore de décision, et donc c’est ce que M. Netanyahu voulait entendre. Il a sa majorité à la Knesset, donc il peut continuer à diriger. »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.