GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Ankara et Washington veulent s'accorder sur le sort de Minbej en Syrie

    media Rex Tillerson et Recep Tayyip Erdogan, à Ankara le 16 février 2018. Kayhan Ozer/Presidential Palace/Handout via REUTERS

    Faire redescendre la tension entre les États-Unis et la Turquie : tel était l'objectif de Rex Tillerson en visite à Ankara, la capitale turque. Le chef de la diplomatie américaine a rencontré vendredi 16 février le président turc, Recep Tayyip Erdogan.

    Avec notre correspondant à IstanbulAlexandre Billette

    C'était une visite à haut risque, et les discussions n'ont visiblement pas été simples : Rex Tillerson et Recep Tayyip Erdogan se sont rencontrés durant plus de trois heures jeudi 15 février, une discussion qui s'est déroulée - et c'est assez exceptionnel - sans interprète. C'est en effet le porte-parole de la présidence et très proche du président turc qui a assuré la traduction pour éviter la présence de tierce personne dans la pièce.

    Résultat, la partie turque a adopté aujourd'hui un ton nettement plus conciliant : « Nous nous sommes entendus pour normaliser nos relations », a dit le ministre des Affaires étrangères, alors qu'il y a moins de 48h, Ankara assurait avoir totalement perdu confiance en Washington. A l'origine de ce changement d'attitude une entente sur la ville de Minbej en Syrie, où du personnel américain est présent aux côtés de forces kurdes. Un « mécanisme » sera mis en place pour régler cette question, assurent aujourd'hui les diplomates.

    Une question vitale pour Ankara, qui malgré le ton nouveau, reste inflexible : avant de renouer totalement avec Washington, les troupes américaines devront avoir quitté la ville de Minbej.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.