GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 14 Septembre
Samedi 15 Septembre
Dimanche 16 Septembre
Lundi 17 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 19 Septembre
Jeudi 20 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Crash aérien en Iran: les recherches interrompues par la nuit

    media Des secouristes du Croissant rouge et des militaires ont été mobilisés pour retrouver l'avion, ici le 18 février. REUTERS/Tasnim News Agency

    Les opérations pour tenter de retrouver l’avion qui s’est écrasé dimanche matin 18 février dans le sud-ouest de l’Iran avec 66 passagers et membres d'équipage ont continué toute la journée, sans grands résultats.

    Avec notre correspondant à Téhéran,  Siavosh Ghazi

    Plus de douze heures après le crash, les équipes de secours n’avaient toujours pas réussi à localiser l’appareil et le site de l’accident. Selon les images de la télévision, l’avion, un ATR72 de plus de 25 ans d’âge, s’est écrasé dans un massif montagneux avec une quarantaine de pics recouverts de neige ; certains ont une altitude de plus de 4 000 mètres.

    L’accident s’est produit vers 9 heures du matin, 50 minutes après le décollage à Téhéran, alors que l’avion entamait sa descente en pleine tempête de neige vers la ville de Yasouj dans le sud-ouest du pays. Cette même tempête de neige et le froid ont empêché des hélicoptères envoyés sur place de survoler la zone pour localiser le lieu de l’accident.

    Plus d’une centaine de secouristes du Croissant rouge et des militaires ont été mobilisés, mais les conditions climatiques ne laissent aucun espoir de retrouver des survivants. L’Iran utilise des avions ATR pour une partie de ses liaisons intérieures. Depuis l’accord nucléaire de 2015 et la levée d’une partie des sanctions internationales, l’Iran a commandé cent Airbus, 80 Boeing et une vingtaine d’ATR pour moderniser sa flotte civile, mais pour l’instant seuls trois Airbus et 6 ATR ont été livrés au pays.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.