GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Irak: une attaque fait 12 morts dans la ville sainte chiite de Kerbala (sécurité)
    • Yémen: les rebelles annoncent vouloir arrêter toutes les attaques contre l'Arabie (dirigeant insurgé)
    • Affaire Karachi: le parquet demande un procès pour Balladur et Léotard (source judiciaire)
    • Respect de la vie privée: Facebook suspend des dizaines de milliers d'applications
    Moyen-Orient

    Afrin: accord entre l'armée syrienne et les Kurdes pour contrer la Turquie

    media Des Kurdes manifestent en soutien aux Kurdes d'Afrin, au nord de Beyrouth (Liban) le 5 février 2018. JOSEPH EID / AFP

    En Syrie, des sources du régime, de l’opposition et des partis kurdes affirment qu’un accord aurait été conclu le 17 février entre le régime syrien et les milices kurdes. Il prévoit le déploiement d’unités de l’armée syrienne dans la région d'Afrin pour faire face à l’offensive turque.

    Des zones d’ombre entourent les termes de l’accord en cours de négociation entre les Kurdes et le gouvernement syrien, ainsi que le temps de sa mise en œuvre. Un haut responsable kurde, Cheikho Bilo, a affirmé hier que l’armée syrienne pourrait se déployer dans l’enclave d'Afrin à partir de ce 19 février.

    L’information n’a pas été officiellement confirmée par Damas mais des sources proches du régime affirment que les négociations sont dans un stade avancé et qu’il ne reste plus à régler que des détails d’ordre technique.

    Retour de l'administration syrienne

    Pour que les pourparlers n'échouent pas, les deux parties, qui négocient avec la participation de la Russie, auraient convenu de reporter les questions portant sur la gestion de l’enclave d'Afrin, actuellement dirigée par une administration mise en place par les Kurdes.

    Dans un premier temps, l’accord porterait sur le déploiement de plusieurs milliers de soldats et de miliciens pro-régime sur les lignes de front, face à l’armée turque et aux rebelles soutenus par Ankara. Les militaires syriens viendraient de la région voisine d’Alep. Les combattants kurdes céderaient progressivement leurs positions aux troupes gouvernementales.

    Dans un second temps, Damas enverrait dans l’enclave kurde des fonctionnaires qui géreront les affaires administratives dans les bâtiments publics et étatiques, où le drapeau officiel syrien sera hissé à nouveau.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.