GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 18 Décembre
Mercredi 19 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Iran: des centaines de manifestants soufis arrêtés

    media Police anti-émeute en action dans le centre de Téhéran (image d'ilustration). AFP

    Selon la police iranienne, cinq membres des forces de l’ordre ont été tués et trente autres blessés dans des affrontements avec des membres d’un groupe soufi à Téhéran. Trois cents membres de la confrérie ont été arrêtés à la suite de ces incidents.

    Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

    Les affrontements ont eu lieu dans un quartier de l’est de Téhéran entre les forces anti-émeutes et les membres de la confrérie soufie des derviche Gonabadi. Selon les images diffusées par la télévision d’Etat, trois policiers ont été tués par un bus qui a foncé délibérément lundi soir sur un groupe de policiers anti-émeutes.

    Deux membres de la milice islamique, le bassidj, ont également trouvé la mort lors d’un autre incident. Les membres de la confrérie manifestent dans la capitale iranienne pour protester contre l'arrestation de plusieurs de leurs camarades mais aussi la tentative de la police d’établir des points de contrôle autour de la maison du chef de la confrérie, selon un site proche du groupe. La police a affirmé avoir tenté en vain de convaincre les membres de la confrérie de se disperser dans la nuit.

    Confrérie influente

    Les derviches sont des musulmans soufis appartenant à des confréries et sont présents en Iran, en Turquie et en Syrie. La confrérie Gonabadi est l'une des plus influentes en Iran. Cette confrérie accuse le gouvernement iranien de harcèlement et de discrimination.

    Ces incidents sont plus graves entre les forces de l’ordre et les membres de la confrérie, accusée d’avoir provoqués des troubles.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.