GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 16 Septembre
Lundi 17 Septembre
Mardi 18 Septembre
Mercredi 19 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Négociations du Brexit: le chancelier autrichien Sebastian Kurz confirme «un sommet spécial» en novembre 2018
    • Parlement européen: pour Laurent Wauquiez (LR), Orban «a toute sa place au PPE» («Figaro»)
    • Plusieurs centaines de migrants évacués ce jeudi matin du centre de la ville de Nantes
    • Procès Bygmalion: la décision sur les recours de Sarkozy a été reportée au 25 octobre (cour d'appel)
    • France-CSG: 300 000 retraités bénéficieront en 2019 d'un geste fiscal (Philippe)
    • Guerre commerciale: le patron d'Alibaba Jack Ma renonce à sa promesse de créer un million d'emplois aux Etats-Unis (Chine nouvelle)
    • Japon: le Premier ministre Shinzo Abe a été réélu à la tête de son parti (officiel)
    Moyen-Orient

    Palestine: quelle stratégie pour Abbas devant le Conseil de sécurité de l’ONU?

    media Le président palestinien Mahmoud Abbas à la tribune des Nations unies, ici en septembre 2016. REUTERS/Carlo Allegri

    Plus de deux mois après la décision américaine de reconnaître Jérusalem comme la capitale d'Israël, Mahmoud Abbas devrait s'exprimer ce mardi 20 février devant le Conseil de sécurité de l'ONU. Le  président de l'Autorité palestinienne devrait plaider pour la reconnaissance de la Palestine comme membre à part entière de l'ONU. Et surtout réitérer son refus des Etats-Unis comme sponsor du processus de paix. Il compte aussi demander aux Nations unies de parrainer de futures négociations avec Israël. Une stratégie de long terme, mais qui est sans doute vouée à un échec.

    Avec notre correspondante à Ramallah, Marine Vlahovic

    Le temps où les Etats-Unis jouaient leur rôle historique de médiateur dans le processus de paix est bel et bien fini, selon les Palestiniens  qui cherchent désormais à impliquer les Nations unies dans de futures négociations.

    « Normalement c'est à la communauté internationale de gérer les conflits mondiaux. Ce sont les Etats-Unis et Israël qui ont créé une situation différente. Donc nous essayons de revenir à une situation normale et cela peut se faire sous l'égide du Conseil de sécurité ou bien avec le Conseil de sécurité et d'autres partenaires, explique Nasser al-Qidwa, neveu de Yasser Arafat et porte-parole du Fatah. Tout mécanisme international raisonnable qui est sur la ligne  du droit international nous conviendrait pour trouver une solution à ce conflit qui menace la paix et la sécurité internationale. »

    Une proposition encore floue, car les Palestiniens n'ont pas l'intention de dessiner les contours de cette supposée initiative multilatérale. Sans compter la réticence des Israéliens à accepter un tel cadre de négociations. Avant même d'avoir été élaborée, la stratégie palestinienne semble vouée à l'échec.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.