GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 14 Novembre
Vendredi 15 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Opération turque en Syrie: Erdogan veut entamer au plus vite le siège d'Afrin

    media Un combattant rebelle syrien soutenu par la Turquie contemple les environs d'Afrin, le 17 février 2018. REUTERS/Khalil Ashawi

    Le président Recep Tayyip Erdogan a affirmé, mardi 20 février, que les forces turques assiégeraient prochainement la ville d'Afrin, chef-lieu de l'enclave à l'intérieur de laquelle une offensive militaire turque d'envergure est en cours depuis un mois afin d'en déloger une milice kurde.

    « Dans les prochains jours et de façon beaucoup plus rapide, le siège du centre de la ville d'Afrin va commencer », a déclaré, mardi 20 février, le président turc Recep Tayyip Erdogan lors d'un discours devant les députés de son parti au Parlement. Baptisée « Rameau d'olivier », l'opération lancée par l'armée turque et ses supplétifs rebelles syriens, cible les Unités de protection du peuple (YPG), forces alliées kurdes de Washington dans la lutte contre le groupe Etat islamique (EI) en Syrie, mais qui sont considérées comme « terroristes » par la Turquie.

    « Il peut sembler que nous avançons lentement »

    Les forces turques indiquent avoir pris, à ce jour, le contrôle de plus de trente villages, mais ceux-ci sont situés pour la plupart dans des zones frontalières du nord de la région d'Afrin. « Comme nous agissons pour éviter de mettre en danger nos forces de sécurité et en tenant compte des civils, il peut sembler que nous avançons lentement », a convenu M. Erdogan. « Mais personne ne doit oublier ce fait : nous n'y sommes pas allés pour détruire et brûler ce qui est devant nous. Nous y sommes pour créer un environnement sécurisé et vivable pour les centaines de milliers de (Syriens) qui vivent chez nous », a ajouté le président turc en se référant aux plus de trois millions de réfugiés syriens ayant gagné son pays pour fuir la guerre civile.

    Permettre le retour des réfugiés

    Les autorités turques affirment que l'offensive d'Afrin, ainsi que celle menée en 2016 plus à l'est, visent à sécuriser des territoires dans le nord de la Syrie pour permettre le retour de ces réfugiés dans leur pays.

    (avec AFP)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.