GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 9 Décembre
Mardi 10 Décembre
Mercredi 11 Décembre
Jeudi 12 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 14 Décembre
Dimanche 15 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Grande Bretagne: majorité absolue pour les conservateurs avec 365 sièges sur 650 (résultats définitifs)
    • Algérie: le président français Emmanuel Macron «prend note» de l'élection de Abdelmadjid Tebboune
    • Poutine souhaite un «dialogue constructif» avec Boris Johnson (Kremlin)
    • Brexit: le Royaume-Uni ne doit pas devenir «un concurrent déloyal» indique Emmanuel Macron
    • Victoire électorale de Boris Johnson: «Le temps de la clarté est venu», pour le président français Emmanuel Macron
    • France-santé: action du personnel soignant devant l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière pour dénoncer la vétusté du matériel aux urgences
    • Chili: l'ONU dénonce la «répression» des manifestations et de multiples abus
    • Brexit: le délai de négociation de la future relation avec Londres est «très ambitieux», indique Ursula von der Leyen
    • Royaume-Uni: les élections «renforcent le mandat» pour un référendum d'indépendance de l'Ecosse (Première ministre écossaise)
    • Vents violents: un automobiliste a été tué dans les Pyrénées-Atlantiques par un arbre (pompiers)
    • Dictature argentine: la CEDH rejette la demande de suspension de l'extradition de Sandoval (Cour)
    • Présidentielle en Algérie: Abdelmadjid Tebboune élu président avec 58,15% selon l’autorité de régulation des élections
    • Afghanistan: 10 morts dans l'explosion d'une bombe (police)
    • Réforme des retraites: l'«âge d'équilibre» à 64 ans sera bien dans la loi cadre, assure Stanislas Guerini (LaREM)
    • Est de l'Allemagne: un mort et de nombreux blessés dans l'explosion d'un immeuble à Blankenburg
    Moyen-Orient

    La tension monte entre L’Égypte et la Turquie

    media Terminal pétrolier dans le port de Vasilikos, le 24 mars 2015 (image d'illustration). BARBARA LABORDE / AFP

    La tension monte entre l’Égypte et la Turquie. Après les escarmouches diplomatiques, place aux frictions militaires : les marines des deux pays se défient en Méditerranée, près de Chypre, tandis que les médias égyptiens et turcs ont déjà engagé les hostilités. À l’origine, des gisements gaziers à Chypre, mais aussi la déposition des Frères musulmans du pouvoir égyptien en 2013.

    Avec notre correspondant à Alexandrie, Alexandre Buccianti

    La tension a deux causes: politique et surtout économique. C’est aux alentours de Chypre que se trouvent les plus grands gisements gaziers de Méditerranée. Une région exploitée par la Grèce, l’Égypte et, bien entendu, Chypre qui ont conclu un accord tripartite. Cet accord n’est pas du goût d’Ankara qui prétend y avoir des droits, du fait de son occupation du nord de Chypre.

    Depuis deux semaines, la marine turque a entamé des manœuvres dans la région. Une vedette de garde-côtes grecs a été éperonnée et un navire de forage du pétrolier italien ENI a été chassé manu militari par Ankara. Il se rendait au champ gazier égyptien de Zohr. Le porte-hélicoptère Mistral Anouar el Sadate et plusieurs autres bâtiments, dont des sous-marins, ont aussitôt levé l’ancre d’Alexandrie pour défendre Zohr. Les deux plus puissantes marines de Méditerranée orientale, l’Égyptienne et la Turque, se toisent aujourd’hui avec une agressivité croissante.

    Ankara dénonce souvent « le coup d’État militaire » contre les Frères musulmans

    La tension est aussi politique. Car le président Turc Recep Tayyip Erdogan était le meilleur allié des Frères musulmans égyptiens, qui ont été chassés en 2013 du pouvoir par le président Abdel Fattah al-Sissi, alors ministre de la Défense. Depuis lors, la Turquie dénonce systématiquement « le coup d’État militaire » et a offert l’asile politique à de nombreuses figures de proue des Frères musulmans. Une confrérie considérée comme « terroriste » et durement réprimée en Égypte.

    La guerre est déjà déclarée entre les médias de chaque pays

    Les médias égyptiens tirent à boulets rouges sur Ankara dont les services secrets sont accusés de « conspirer » contre Le Caire. Selon eux, la Turquie aurait organisé le transfert de centaines de combattants de l’État islamique fuyant la Syrie vers la Libye pour déstabiliser l’ouest égyptien, et de s’infiltrer jusqu’au Nord-Sinaï, où se déroulent actuellement de violents combats entre l’armée et les terroristes.

    La Turquie réplique par le biais de chaînes de télévision d’opposants égyptiens, principalement proches des Frères musulmans, qui appellent au renversement, « la dictature militaire de Sissi ».

    Pour certains observateurs, on se croirait revenu deux siècles en arrière, quand Mehmet Ali, gouverneur d’Égypte, et l’Empire ottoman étaient en guerre. Pour l’anecdote, Le Caire a débaptisé l’avenue Selim Premier, du nom du Sultan ottoman qui a conquis l’Égypte. On ignore encore le nouveau nom contre l’Empire ottoman.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.