GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Affaire Khashoggi: Guterres (ONU) juge «essentiel» qu'une enquête «crédible» soit menée
    • Syrie: la coalition affirme avoir détruit un site du groupe EI dans une mosquée (communiqué de l'armée américaine)
    • L'armée israélienne a annoncé avoir découvert un nouveau tunnel du Hezbollah, le quatrième vers Israël (communiqué)
    Moyen-Orient

    Armes iraniennes au Yémen: veto russe à l'ONU, revers pour Washington

    media Le Conseil de sécurité de l'ONU, réunis le samedi 24 février, à New York. REUTERS/Eduardo Munoz

    Dans la guerre par procuration que Washington et Moscou se livrent sur le Yémen, la Russie vient de marquer un point. Depuis des semaines, les Etats-Unis faisaient monter la pression pour que le Conseil de sécurité condamne plus fermement les actions déstabilisatrices de l'Iran au Moyen-Orient. Ils avaient espéré pouvoir le faire ce lundi 26 février lors du renouvellement du régime de sanctions sur le Yémen, en s'appuyant sur un rapport du panel des experts de l'ONU faisant état d'une aide logistique de Téhéran aux rebelles houthis. Onze membres du Conseil de sécurité étaient pour mais Moscou y a mis son veto.

    Avec notre correspondante à New York, Marie Bourreau

    En janvier, l'ambassadrice américaine avait invité l'ensemble des diplomates à se rendre à Washington. Ils avaient pu analyser les débris d'un missile balistique que les Américains soupçonnaient à l'Iran d'avoir fourni à leurs alliés houthis au Yémen. Mais les Russes ont donc estimé que les preuves n'étaient pas suffisantes pour condamner Téhéran sur le papier. A la place, Moscou a fait voter à l'unanimité un simple renouvellement d'un an de l'embargo sur les armes au Yémen en vigueur depuis 2015.

    Ce revers diplomatique est un coup dur pour les Etats-Unis, mais aussi pour les Occidentaux, qui avaient accepté de durcir le ton contre Téhéran pour donner des gages à l'administration Trump. Le président américain laisse planer depuis des mois la menace du retrait des Etats-Unis de l'accord sur le nucléaire et demande aux Européens de s'engager plus activement sur le dossier iranien.

    Dans un communiqué incendiaire, l'ambassadrice américaine à l'ONU a donc annoncé que les Etats-Unis et ses alliés se verraient obligés de prendre des actions contre l'Iran qui ne pourront pas se heurter à un veto russe. En clair : des actions nationales.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.