GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 25 Septembre
Mercredi 26 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Israël: Netanyahu entendu par les policiers dans une nouvelle affaire

    media Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu, le 9 octobre 2016 à Jérusalem. REUTERS/Gali Tibbon/Pool

    Deux semaines après avoir conclu deux enquêtes visant le chef du gouvernement, et recommandé la mise en examen de Benyamin Netanyahu, la police israélienne a à nouveau frappé à la porte, ce vendredi, de la résidence du Premier ministre. Benyamin Netanyahu et sa femme ont été interrogés pendant plusieurs heures dans le cadre d’une nouvelle enquête sur des soupçons de corruption : l’affaire concerne un possible arrangement avec le patron du géant israélien des télécommunications. Et cette affaire pourrait se révéler plus embarrassante encore que les deux dans lesquelles Benyamin Netanyahu est déjà mis en cause.

    Avec notre correspondant à Jérusalem,  Guilhem Delteil

    Les soupçons de la police portent sur une possible entente entre Benyamin Netanyahu et Shaul Elovitch, le patron de Bezeq, le géant israélien des Télécommunications également propriétaire de Walla, un influent site d’informations.

    En échange d’une couverture favorable du Premier ministre et de sa femme sur ce média en ligne, l’opérateur téléphonique aurait bénéficié d’arbitrages en sa faveur de la part du régulateur du secteur, à l’époque où Benyamin Netanyahu détenait également le portefeuille de la Communication.

    Elovitch maintenu deux semaines en détention

    Selon la presse, pour étayer leurs soupçons, les enquêteurs ont mis la main sur des enregistrements d’une conversation entre Shaul Elovitch et le rédacteur en chef de Walla. Ils auraient également retrouvé des échanges électroniques entre les protagonistes de l’affaire. Et l’ancien directeur général du ministère de la Communication est devenu témoin à charge.

    Les éléments dont les enquêteurs disposent sont suffisamment lourds pour que Shaul Elovitch ait été arrêté et maintenu en détention provisoire depuis près de deux semaines. Le procureur général a également autorisé que le Premier ministre et sa femme, également soupçonnée d’avoir interféré auprès du patron de Bezeq, soient interrogés simultanément dans deux pièces différentes afin qu’ils ne puissent pas coordonner leurs versions des faits : une méthode qu’il n’avait pas acceptée dans les deux premières enquêtes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.