GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Syrie: Assad compte poursuivre l'offensive dans la Ghouta

    media Un soldat de l'armée syrienne au front dans la Ghouta orientale, le 28 février 2018. REUTERS/Omar Sanadiki

    Trente-quatre civils ont été tués dimanche 4 mars par des bombardements de l'armée syrien sur la région rebelle de la Ghouta orientale, près de Damas, a annoncé dimanche à Beyrouth l'Observatoire syrien des droits de l'homme. Selon le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahman, 690 civils ont été tués en 15 jours de campagne. Sur le terrain, l'armée syrienne progresse et le président Bachar el-Assad a affirmé que l'opération militaire se poursuivra.

    Avec notre correspondant à Beyrouth,  Paul Khalifeh

    L'armée syrienne et ses alliés progressent rapidement dans la Ghouta orientale, à l'est de Damas, où des combats acharnés se déroulent sur plusieurs fronts, selon le régime et l'opposition. Des sources militaires affirment que les troupes gouvernementales ont repris, ces trois derniers jours, 40% de l'enclave et se trouvent désormais aux abords du fief rebelle de Misraba.

    L'avancée se déroule d'est en ouest, et la tactique de l'armée syrienne consiste à couper en deux le réduit rebelle pour isoler la ville de Douma, un des plus importants bastions de l'insurrection, situé à 12 kilomètres au nord-est de la capitale.

    Le président syrien Bachar el-Assad a donné le ton dimanche, en assurant que l'offensive contre la Ghouta se poursuivra. La trêve quotidienne de 5 heures sera maintenue pour donner la possibilité aux civils de sortir de la région encerclée, a ajouté le chef de l'Etat syrien.

    Bachar el-Assad a encore dit que les accusations de certains pays occidentaux sur l'utilisation par les troupes gouvernementales d'armes chimiques sont un prétexte pour attaquer son armée.

    Sur le plan humanitaire, un convoi d'une quarantaine de camions, qui transportait des médicaments et de la nourriture, n'a pas pu entrer dans la ville de Douma ce dimanche, selon un représentant de l'ONU.

    400 000 civils vivent dans cette région assiégée qui connait une pénurie de vivres et de produits de première nécessité.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.