GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 19 Juin
Mercredi 20 Juin
Jeudi 21 Juin
Vendredi 22 Juin
Aujourd'hui
Dimanche 24 Juin
Lundi 25 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: un premier convoi humanitaire arrivé dans la Ghouta orientale

    media Un convoi du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) est entré dans la Ghouta orientale près du camp de Wafideen à Damas, en Syrie, le 5 mars 2018. REUTERS/Omar Sanadiki

    Un premier convoi d'aide humanitaire a pu rentrer dans la Ghouta orientale, a annoncé ce lundi 5 mars une agence de l'ONU. Ce bastion insurgé situé aux portes de Damas est la cible depuis 20 jours d'une offensive meurtrière du régime. Quelque 400 000 habitants sont assiégés par l'armée syrienne et subissent de graves pénuries.

    De notre correspondant dans la régionPaul Khalifeh

    Un convoi de 46 camions chargés d’aides médicales et de nourriture destinées à 27 500 personnes est entré en fin de matinée dans la ville de Douma, principal fief rebelle de la Ghouta orientale.

    C’est la première fois depuis le début de l’offensive de l’armée syrienne contre cette enclave située à l’est de Damas, le 18 février, qu’un convoi humanitaire est autorisé à y pénétrer.

    L'aide sera distribuée par le personnel de l'ONU, avec le Croissant-Rouge syrien et le Comité international de la Croix-rouge qui ont affrété le convoi.

    Un responsable d’une agence des Nations unies a indiqué que le personnel humanitaire n’avait pas été autorisé à charger de nombreuses aides médicales vitales.

    Par conséquent, trois des 46 camions qui ont été envoyés à Douma sont presque vides. L’entrée de ce convoi permet d’alléger la souffrance des habitants de Douma, qui manquent de presque tout en raison du blocus imposé par l’armée syrienne.

    Mais cela reste insuffisant car près de 400 000 personnes vivent encore dans la Ghouta, selon les agences de l’ONU.

    En parallèle, l'armée russe a annoncé dans un communiqué que les rebelles ont donné leur accord pour l'évacuation des civils qui le souhaitent de l’enclave assiégé, à travers les passages sécurisés ouvert par l’armée syrienne pendant la trêve quotidienne de 5 h.

    Des sources proches du régime ont affirmé ne pas être au courant d’un tel accord.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.