GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Juin
Vendredi 15 Juin
Samedi 16 Juin
Dimanche 17 Juin
Aujourd'hui
Mardi 19 Juin
Mercredi 20 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: les FDS envoient des renforts à Afrin contre l’armée turque

    media Des combattants des Forces démocratiques syriennes au repos sur le front d'Afrin, le 19 février 2018. REUTERS/Khalil Ashawi

    Pour venir en aide à la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG) opposée à l'armée turque à Afrin, les Forces démocratiques syriennes (FDS) ont décidé d'acheminer 1 700 hommes en armes dans l'enclave. Au risque de dégarnir le front de Deir Ezzor où sont localisées des poches de combattants jihadistes.

    Dans cette région du nord de la Syrie, la Turquie contrôle déjà 40 % de l'enclave d'Afrin. Ankara redoute que les Kurdes du nord de la Syrie n'établissent une zone autonome qui pourrait se transformer un jour en Etat kurde. Le YPG réunit les forces kurdes de la région. Et il constitue aussi l'essentiel des Forces démocratiques syriennes. C'est donc naturellement que ces dernières volent au secours d'Afrin. Pas moins de 1 700 combattants ont donc quitté la région de Deir Ezzor, où ils tentaient de venir à bout des dernières poches tenues par les jihadistes.

    « Afrin, une priorité »

    L'annonce des FDS intervient alors que les forces turques continuent de progresser sur le terrain, avec la prise mardi d'une nouvelle localité, portant à 100 le nombre de villages conquis depuis le début de l'offensive turque, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

    Abou Omar al-Idlebi, un responsable militaire des FDS, lors d'une conférence de presse à Raqqa a déclaré : « Nos parents à Afrin constituent une priorité et leur protection est plus importante que les décisions prises par la coalition internationale ». Les forces démocratiques syriennes, armées et soutenues par les Etats-Unis ont joué un rôle majeure dans la guerre pour déloger les jihadistes de Raqqa, ancien chef-lieu de l'EI, ainsi que de Deir Ezzor. En revanche, les mêmes Etats-Unis ont littéralement abandonné à leur sort leurs alliés kurdes face aux troupes turques.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.