GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    La préfecture du Bas-Rhin a révisé à la baisse le bilan de l'attaque de Strasbourg. Les derniers chiffres donnent deux morts et 14 blessés, dont sept graves. La préfecture faisait état jusqu'à présent d'un bilan de trois morts et 13 blessés, dont huit graves.

    Moyen-Orient

    Réduction de l'aide américaine: les Palestiniens de l'UNRWA en plein doute

    media Le camp de réfugiés d'Aïda, à Bethléem en Cisjordanie. rfi / Guilhem Delteil

    Le chef de l’UNRWA, l’agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens, est en visite à Paris. Pierre Krähenbühl vient chercher un soutien politique, mais surtout financier, auprès des autorités françaises. L’agence traverse actuellement sa plus grave crise financière, et des programmes d’aide sont remis en cause. Des programmes dont dépendent bon nombre des 5,3 millions de réfugiés palestiniens, dont ceux du camp d’Aïda, à Bethléem.

    Avec notre envoyé spécial à Bethléem,  Guilhem Delteil

    Depuis que les Etats-Unis ont annoncé, en janvier, une réduction drastique de leur contribution au budget de l’UNRWA, l'agence a de quoi financer ses activités jusqu'au mois de mai, mais pas au-delà. Et Izdihar Tawfiq Jaber Youssef se serait bien passée de ça.

    Dans la journée, cette Palestinienne n’a que deux de ses enfants chez elle. La plus jeune, Sijoud, âgée de 3 ans et demi, ne va pas encore à l’école. Qossay, 14 ans, est pour sa part non scolarisé car souffrant d’un handicap physique et mental.

    Mais le soir venu, ce sont 10 personnes qui s’entassent dans ce petit trois-pièces. « Mon mari n’a pas d’emploi, nous dit-elle. Il a été arrêté par les Israéliens et depuis, c’est difficile de trouver du travail. Il essaye de vendre des bonbons dans la rue, mais nous dépendons de l’UNRWA, du programme "de l’argent en échange d’un travail". »

    Les enfants d'Izdihar Tawfiq Jaber Youssef, dans le camp d’Aïda, à Bethléem. rfi / Guilhem Delteil

    Dépendre de l'argent de l'UNRWA pour survivre

    Le père de famille travaillait auparavant à Jérusalem. Il n’a désormais plus de permis pour se rendre de l’autre côté du mur de séparation. Sa femme et lui ont donc intégré un programme de l’UNRWA destiné aux réfugiés les plus démunis : des travaux non qualifiés leur sont proposés et ils perçoivent en échange un salaire de 420 dollars par mois.

    Mais ce programme ne suffit plus à les faire vivre. « Le programme a réduit le nombre de jours de travail, poursuit Izdihar Tawfiq Jaber Youssef. Avant, on travaillait trois mois par an. Maintenant, ce n’est plus qu’un mois. Mais il nous faudrait pouvoir travailler quatre mois, cinq mois. »

    Le financement de ce programme n’est actuellement assuré que jusqu’au mois de mai. Et Izdihar Tawfiq Jaber Youssef ne veut pas envisager ses conditions de vie si l’UNRWA devait l’arrêter. Mais cette mère de famille veut rester optimiste et espère qu’une solution sera trouvée.

    Pierre Krähenbühl, chef de l’UNRWA, l’agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens, est l'invité international de la mi-journée. A écouter à 12h15 (heure de Paris) et sur RFI.fr

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.