GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Juin
Samedi 16 Juin
Dimanche 17 Juin
Lundi 18 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 20 Juin
Jeudi 21 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Syrie: la Ghouta orientale coupée en deux, l'aide humanitaire reportée

    media Dans la Ghouta orientale, la violence des combats s'ajoute les souffrances liées à la pénurie de nourriture et de soins. Amer ALMOHIBANY / AFP

    En Syrie, le convoi d'aide humanitaire de l'ONU prévu ce jeudi 8 mars dans la Ghouta orientale a été reporté. La trêve en vigueur depuis plus d'une semaine ne cesse d'être violée : selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), 62 civils ont été tués mercredi 7 mars. 900 civils dont 188 enfants ont été tués depuis le début de l'offensive lancée le 18 février par le régime syrien sur la Ghouta orientale.

    La Ghouta orientale est désormais coupée en deux. Les forces gouvernementales ont pris position dans une bande du nord au sud. Un convoi d'aide humanitaire que le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) prévoyait d'acheminer ce jeudi n'a pas pu atteindre la poche rebelle. Lundi, un premier convoi humanitaire avait pu commencer une distribution d'aides sans pouvoir livrer tout son chargement en raison des bombardements.

    Le calvaire continue donc pour les 400 000 habitants de la Ghouta Orientale. Plus de 1 000 civils ont été tués depuis l’intensification des combats mi-février. Plusieurs cas de suffocation ont été rapportés. Selon un militant de l’opposition syrienne interrogé par RFI, le régime syrien a de nouveau utilisé des armes chimiques et des armes prohibées contre les habitants de la Ghouta.

    Il y a plus d’une cinquantaine de cas de suffocation parmi les habitants de Saqba et Hamouriyé, deux villes de la Ghouta. Du chlore a été utilisé. Des bombes incendiaires, des bombes au phosphore blanc ont été également tirées sur Saqba et Hamouriyé. Ce sont des armes prohibées. Faire preuve d’un tel degré de sauvagerie contre les civils de la Ghouta est juste épouvantable.
    Oussama Al Omari, militant de l’opposition syrienne 08/03/2018 - par Sami Boukhelifa Écouter

    Un rapport de la commission d'enquête de l'ONU sur les crimes de guerre publié à Genève accuse le régime de Bachar el-Assad d'avoir eu recours à des armes chimiques, notamment dans ce secteur de la Ghouta orientale. Invité de la chaîne CNews ce matin, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian a promis une réponse en cas d'utilisation avérée d'armes chimiques.

    Il y a aujourd'hui des faisceaux de convergences, des faisceaux d'indications qui laissent à penser que l'arme chimique peut être utilisée ou a déjà été utilisée. Nous n'avons pas les preuves mais pour la France c'est la ligne rouge...
    SYRIE _Son Jean-Yves LE DRIAN armes chimiques 12h 08/03/2018 Écouter

    La communauté internationale, elle, reste impuissante face au désastre, incapable d'imposer une trêve durable. La Russie, alliée du régime syrien, a bien décrété une pause humanitaire de 5 heures par jour, mais elle n'est pas respectée.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.