GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 19 Novembre
Mardi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Trump: les USA détermineront «dans les deux prochains jours» qui a tué Khashoggi
    • L'ex-chef de milice centrafricain Yekatom est arrivé au centre de détention de la CPI (porte-parole)
    • Etats-Unis: le candidat démocrate au poste de gouverneur de Floride concède sa défaite
    Moyen-Orient

    Yémen: un attentat-suicide de l'EI à Aden cause la mort de six personnes

    media L'attentat perpétré mardi 13 mars 2018 à Aden, au Yémen, a causé la mort de 6 personnes. REUTERS/Fawaz Salman

    Six personnes, dont un enfant, ont été tuées et trente autres blessées, dont des passants, dans un attentat-suicide perpétré ce mardi 13 mars et revendiqué par le groupe Etat islamique à Aden, dans le sud du Yémen.

    C'est un centre d'approvisionnement en produits alimentaires d'une force de sécurité appelée « Cordon de sécurité », soutenue par les Emirats arabes unis, qui a été visé. L'organisation Etat islamique a revendiqué l'attentat par le biais de son agence de propagande Amaq. Il s'agit d'un attentat-suicide commis par un kamikaze du nom de Hamza al-Muhajir. Le centre de cette force de sécurité est situé dans la zone d'al-Darine à al-Mansourah, l'un des grands quartiers du nord d'Aden. Le bâtiment et de nombreux véhicules ont subi d'importants dégâts.

    Dans la région d'Aden, plusieurs forces se combattent : les partisans du président Mansour Hadi, soutenus par l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis notamment, les rebelles houthis et leurs alliés, les partisans d'une sécession du sud du Yémen et enfin les alliés d'al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa).

    Le 24 février dernier, cinq personnes, dont un enfant, avaient été tuées et 31 personnes blessées dans un double attentat-suicide perpétré contre l'unité de lutte antiterroriste dans cette même ville d'Aden. L'attaque avait aussi été revendiquée par le groupe EI. L'unité visée faisait partie des forces fidèles au président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.