GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 8 Novembre
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: l'Iran soutien indéfectible de Damas

    media Des soldats iraniens portent les corps de volontaires morts en Syrie (février 2016) à Téhéran. ATTA KENARE / AFP

    L'Iran est le principal soutien régional de la Syrie depuis le début du conflit, il y a sept ans révolus, et apporte au régime du président Bachar al-Assad un soutien politique, financier et militaire.

    Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi

    Les autorités iraniennes ont toujours affirmé que des « conseillers militaires » mais aussi des « volontaires » iraniens mais aussi afghans et pakistanais étaient envoyés en Syrie pour épauler l'armée syrienne contre les groupes jihadistes mais aussi les rebelles.

    Aucun chiffre n'a été donné sur le nombre de ces conseillers et volontaires présents sur le sol syrien. En revanche, début janvier, un responsable afghan, cité par les médias iraniens, a affirmé que plus de 2.000 volontaires afghans de la division des Fatemiyoun [ou brigade des Fatimides] -composée de recrues afghanes- ont été tués et 8.000 autres blessés ces dernières années en Syrie. La télévision iranienne montre régulièrement les images des obsèques de volontaires iraniens ou afghans morts dans ce pays.

    Face aux critiques des Occidentaux, Téhéran soutient que les conseillers militaires et les volontaires sont présents en Syrie à l'invitation du gouvernement syrien. Ces derniers mois, plusieurs responsables iraniens ont affirmé que la guerre et le soutien de l'Iran allait continuer jusqu'à la destruction de tous les groupes armés qui combattent le régime syrien.

    Pour bien montrer l'engagement de l'Iran, le président Hassan Rohani a affirmé début mars au chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, en visite à Téhéran que la seule solution pour régler la crise syrienne est de renforcer le gouvernement de Damas.

    à (re)lire: A Téhéran, Jean-Yves Le Drian se heurte à l'intransigeance des Iraniens

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.