GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Syrie: le groupe Etat islamique frappe le sud de Damas

    media Les combattants du groupe Etat islamique contrôlent toujours plusieurs poches en Syrie : l’une d’elles se trouve à Hajar al-Aswad et Yarmouk (photo) au sud de Damas. AFP PHOTO / YOUSSEF KARWASHAN

    Une percée fulgurante. Les jihadistes ont tué 62 combattants du régime selon l’OSDH. Laminé en Syrie, le groupe EI n’en garde pas moins une force destructrice. Cette opération terroriste extrêmement violente menée dans la capitale syrienne aurait permis aux jihadistes de s’emparer partiellement d’un quartier de Damas. 

    En Syrie, le groupe Etat islamique n’a plus aucune ville, mais ses combattants contrôlent toujours plusieurs poches à travers le pays. La plupart ne sont que des étendues désertiques, mais, l’une d’elles se trouve à Hajar al-Aswad et Yarmouk au sud de Damas.

    Et c’est à partir de ces deux quartiers de la capitale que l’offensive terroriste est lancée cette semaine. Un coup d’éclat qui permet aux jihadistes de quitter leur réduit et de mener cette incursion à Qadam, dans la périphérie sud de la capitale, un quartier voisin contrôlé par les forces de Bachar el-Assad.

    Une attaque aussi violente que surprenante d’autant cette poche terroriste était en théorie encerclée par les troupes du régime d’Assad.

    La majorité des jihadistes qui y étaient retranchés durant les dernières années avaient d’ailleurs été évacués par le pouvoir syrien et envoyés vers Raqqa, alors capitale autoproclamée du groupe Etat islamique, ou encore Idlib, seule province à échapper au contrôle des autorités syriennes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.