GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    L'armée syrienne reprend le quartier de Jobar sans un coup de feu

    media Des combattants rebelles prient avant leur évacuation, au niveau de l'autoroute d'Harasta, à l'extérieur de Jobar, près du centre de Damas, le 23 mars 2018. REUTERS/Omar Sanadiki/File Photo

    Les derniers bus transportant des rebelles et leurs proches évacuant la poche sud de la Ghouta orientale, aux portes de Damas, ont quitté samedi 31 mars cette enclave, désormais « vidée » de ses combattants insurgés, a annoncé l'agence de presse officielle syrienne Sana.

    Avec notre correspondant à Beyrouth,  Paul Khalifeh

    Pendant cinq ans, le quartier de Jobar, transformée en forteresse par les rebelles et les jihadistes, a résisté aux assauts de l’armée syrienne. Incurvée dans le centre de Damas, cette place forte constituait la plus sérieuse menace pour la capitale. Les insurgés y avaient construit une véritable ville souterraine, si bien que lorsque le quartier a été rasé par les centaines de tonnes d’obus et de bombes, les combattants et les civils se sont réfugiés dans le réseau de tunnels, qui s’étend sur des kilomètres.

    Ce samedi, l’armée syrienne est entrée à Jobar sans tirer un seul coup de feu. Les derniers combattants qui s’y trouvaient encore ont été évacués avec leurs familles vers la province d’Idleb. En tout, 44 000 insurgés et membres de leurs familles ont quitté les lieux dans le cadre d’un accord conclu avec Damas et négocié par la Russie.

    Les troupes gouvernementales se sont déployées samedi 31 mars dans trois autres localités emblématiques pour l’insurrection : Zamalka, Aïn Terma et Arbin. L’armée a annoncé, dans un communiqué, avoir repris depuis le 18 février 31 villes et localités de la Ghouta orientale.

    Seule Douma, au nord de l’ex-fief rebelle, échappe encore au régime. L’armée syrienne a annoncé qu’elle poursuivra le combat jusqu’à la reprise de la ville, alors que des négociations sont en cours avec la Russie pour l’évacuation des combattants.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.